1887

2019 Perspectives économiques de l'OCDE, Volume 2019 Numéro 2

image of Perspectives économiques de l'OCDE, Volume 2019 Numéro 2

Les Perspectives économiques de l’OCDE, publication semestrielle, présentent une analyse des grandes tendances économiques qui marqueront les deux années à venir. Les Perspectives économiques proposent un ensemble cohérent de projections concernant la production, l’emploi, les prix et balances des opérations courantes et budgétaires.

Tous les pays membres de l’OCDE sont examinés ainsi que certains pays non membres. Cette édition comporte une évaluation générale, une série de notes thématiques sur certaines questions macroéconomiques et structurelles, et un chapitre résumant les tendances économiques et fournissant des projections par pays.

French English, German

.

Évaluation générale de la situation macroéconomique

Les perspectives mondiales sont fragiles, alors que l’on voit se multiplier les signes indiquant que le ralentissement conjoncturel est en train de s’installer. La croissance du PIB reste faible, avec un ralentissement qui touche la quasi-totalité des économies cette année, et les échanges mondiaux stagnent. Les tensions autour de la politique commerciale, qui n’ont cessé de s’aviver depuis mai, heurtent de plus en plus la confiance et l’investissement, accentuant les incertitudes liées à l’action publique. Les conditions favorables sur les marchés du travail vont continuer de soutenir les revenus des ménages et les dépenses de consommation, au moins à court terme, mais les données issues des enquêtes laissent présager un fléchissement. Les prix des actifs restent élevés, confortés par la transition vers une orientation plus accommodante de la politique monétaire dans de nombreuses économies, mais les retombées positives sur l’activité réelle apparaissent moins importantes qu’elles n’ont pu l’être dans le passé. Dans de nombreux pays, l’assouplissement budgétaire reste limité et il reste possible d’exploiter davantage la faiblesse des taux d’intérêt pour soutenir la croissance. Au total, la croissance du PIB mondial devrait se maintenir à environ 3 % en 2020 et 2021 après être descendu à 2.9 % cette année, soit le niveau le plus faible observé depuis la crise financière (tableau 1.1). L’inflation devrait rester modérée. La croissance des échanges mondiaux ne devrait se redresser que lentement, compte tenu de la poursuite des tensions commerciales, et l’intensité des échanges restera faible sur la période 2019‑21. Ces évolutions font craindre que les anticipations de croissance ne continuent à diminuer en l’absence de réaction des pouvoirs publics. La réallocation des activités entre les pays et les ajustements des chaînes d’approvisionnement qui résultent de la persistance des tensions commerciales freinent la demande et risquent de peser sur la croissance à moyen terme, du fait de la baisse de la productivité et des incitations à investir qui en découlera.

French German, English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error