1887

2019 Perspectives économiques de l'OCDE, Volume 2019 Numéro 1

image of Perspectives économiques de l'OCDE, Volume 2019 Numéro 1

Les Perspectives économiques de l’OCDE, publication semestrielle, présentent une analyse des grandes tendances économiques qui marqueront les deux années à venir. Les Perspectives économiques proposent un ensemble cohérent de projections concernant la production, l’emploi, les prix et balances des opérations courantes et budgétaires.

Tous les pays membres de l’OCDE sont examinés ainsi que certains pays non membres. Cette édition comporte une évaluation générale, un chapitre spécial sur les effets de la numérisation sur la productivité et un chapitre résumant les tendances économiques et fournissant des projections par pays.

French English, German

.

Évaluation générale de la situation macroéconomique

La croissance mondiale a ralenti brutalement l’année dernière, la faiblesse observée au cours du deuxième semestre de 2018 se poursuivant au début de 2019 dans un contexte marqué par la persistance des tensions commerciales. Les échanges et l’investissement ont freiné brutalement, particulièrement en Europe et en Chine, la confiance des entreprises et des consommateurs a diminué, et les incertitudes entourant l’action publique restent fortes. Parallèlement, les conditions se sont assouplies sur les marchés financiers, grâce une politique monétaire plus accommodante dans de nombreuses économies, et les bons résultats obtenus sur le marché du travail continuent de soutenir les revenus et les dépenses des ménages dans les grandes économies. Quelques pays, dont la Chine, ont engagé un assouplissement budgétaire et quasi budgétaire conséquent, mais dans la plupart des économies, le soutien apporté à la croissance par la politique budgétaire reste limité. Dans l’ensemble, compte tenu des différentes forces en présence, la croissance du PIB mondial devrait se replier, passant de 3 ½ pour cent en 2018 au taux inférieur à la normale de 3.1 % cette année, avant de se redresser pour s’établir à 3.4 % en 2020 (). Ce ralentissement est généralisé, et la croissance devrait s’essouffler cette année dans quasiment toutes les économies. La croissance des échanges devrait encore fléchir cette année et ressortir à environ 2 %, soit le niveau le plus bas observé depuis la crise financière mondiale, compromettant ainsi la rapidité avec laquelle la croissance de la production mondiale pourrait rebondir de son modeste niveau actuel. Les pressions inflationnistes vont sans doute rester modérées, les tensions sur les capacités étant peu nombreuses dans la plupart des économies.

French German, English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error