1887

2010 Perspectives économiques de l'OCDE, Volume 2010 Numéro 2

image of Perspectives économiques de l'OCDE, Volume 2010 Numéro 2

Les Perspectives économiques de l’OCDE analysent la situation économique actuelle et examinent les politiques économiques à mettre en œuvre pour favoriser une reprise soutenue dans les pays membres. Cette édition présente les perspectives jusqu’à fin 2012, pour les pays de l’OCDE et certaines économies non membres. Complétées par un large éventail de statistiques au niveau international, les Perspectives constituent un instrument sans équivalent pour suivre les évolutions économiques mondiales.

En plus des thèmes traités régulièrement, cette édition présente un chapitre spécial intitulé « Assainissement budgétaire : Besoins, calendrier, instruments et cadre institutionnel », qui examine les questions ci-après :

·         Quel est le degré d’assainissement budgétaire nécessaire dans chaque pays de l’OCDE pour stabiliser la dette publique en proportion du PIB ? Quelles sont les mesures à prendre pour ramener les taux d’endettement bruts à 60 % du PIB ?

·         Quels sont les facteurs qui doivent déterminer le rythme de l’assainissement ?

·         Quels instruments faut-il employer pour assainir les finances publiques ? Quelles catégories de dépenses publiques y a-t-il lieu de réduire et quels types d’impôts convient-il de relever ?

·         Quelles sont les règles et institutions budgétaires les plus à même de favoriser l’assainissement ?

French German, English

.

Fédération de Russie

La reprise économique qui s’est amorcée après la crise a été vigoureuse sans pour autant être spectaculaire, et l’on s’attend à ce que la croissance de 4 à 4½ pour cent prévue pour la période de prévision réduise la marge de capacité inutilisée, tandis que l’écart de production devrait se résorber en 2012. L’inflation a été tirée vers le haut par un choc sur les prix des produits alimentaires, mais les tensions sous-jacentes devraient rester contenues. L’excédent de la balance courante sera vraisemblablement réduit de moitié environ entre 2010 et 2012, les importations en volume augmentant beaucoup plus fortement que les exportations. La limitation des dépenses publiques devrait ramener le déficit budgétaire au voisinage de zéro d’ici à 2012, et la dette publique resterait faible.

French English, German

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error