1887

2005 Perspectives économiques de l'OCDE, Volume 2005 Numéro 1

image of Perspectives économiques de l'OCDE, Volume 2005 Numéro 1

L’ouvrage propose une évaluation par l’OCDE des perspectives économiques jusqu’à la fin 2006 pour la zone OCDE et le Brésil, la Chine et la Fédération de Russie. L’ouvrage montre que si le Japon et les États-Unis sont sortis de l’ornière, l’Europe peine à relancer durablement la machine, et examine les raisons de ce phénomène. La présente édition des Perspectives économiques de l’OCDE propose plusieurs scénarios à moyen terme à l’horizon 2010. Un chapitre spécial est consacré à la mesure et à l’analyse de l’inflation sous-jacente.

French German, English

.

Grèce

L’activité économique est restée dynamique en 2004, alimentée par une forte demande intérieure. Néanmoins, le déficit des administrations publiques a atteint 6 % du PIB. La fin des dépenses liées aux Jeux olympiques, conjuguée à un durcissement sensible de la politique budgétaire, devrait peser sur la demande en 2005 en particulier, si bien que la croissance du PIB pourrait se tasser aux alentours de 3 % en 2005-2006, tout en demeurant supérieure à la moyenne de la zone euro. Il est probable que l’inflation restera également au-dessus de la moyenne de la zone euro, ce qui entamera la compétitivité. Le déficit des opérations courantes va néanmoins se réduire progressivement, l’écart de croissance par rapport à la zone euro diminuant quelque peu et les exportations de services demeurant fortes.

La situation tendancielle très fragile des finances publiques, qu’a révélée la vérification des comptes du secteur public effectuée en remontant jusqu’à 1997, souligne la nécessité de mettre en oeuvre le programme d’assainissement budgétaire récemment annoncé. Des coupes dans les dépenses primaires s’imposent, et les récentes propositions de modification du système fiscal ne doivent pas entraver le processus de rééquilibrage des finances publiques. Une plus grande flexibilité du marché du travail, ainsi qu’un renforcement de la concurrence sur les marchés de produits, pourraient contribuer à stimuler à la fois l’emploi et la compétitivité, et à réduire l’écart d’inflation qui sépare la Grèce de ses partenaires de la zone euro.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error