1887

2003 Perspectives économiques de l'OCDE, Volume 2003 Numéro 2

image of Perspectives économiques de l'OCDE, Volume 2003 Numéro 2

Deux fois par an, les Perspectives économiques de l’OCDE analysent les grandes tendances qui marqueront les deux prochaines années. Cette édition couvre les perspectives jusqu’à la fin de 2005 et examine les politiques économiques requises pour favoriser une croissance forte et durable dans les pays membres. Les évolutions dans certaines grandes économies non membres de l’OCDE sont également étudiées. Complétées par un large éventail de statistiques internationales, les Perspectives constituent un incomparable outil d’information sur l’économie mondiale.

Au-delà des thèmes traités régulièrement, on trouvera également dans cette édition trois chapitres analytiques abordant un certain nombre de questions liées à la formulation et à la conduite de la politique budgétaire :

• Dans quelle mesure la politique budgétaire a-t elle exercé un effet stabilisateur ou déstabilisateur sur l’activité économique dans la zone OCDE au cours des deux dernières décennies ? Quels facteurs économiques, institutionnels et politiques ont façonné les évolutions observées ?

• Comment les relations entre les différents niveaux d’administration influent elles sur l’efficacité du secteur public ? Quels sont les avantages et inconvénients économiques de la décentralisation et les tendances dans ce domaine, et comment peut on l’organiser de façon optimale ?

• Quelles sont les réformes nécessaires pour freiner la croissance des dépenses publiques tout en augmentant leur rapport coût efficacité ? Comment améliorer les pratiques en matière de procédure budgétaire et de gestion publique ?

French German, English

.

Évolutions dans un certain nombre d'économies non membres de l'OCDE

L’activité économique dans les économies non membres de la région asiatique a rebondi rapidement, l’épidémie de syndrome respiratoire aigu sévère ayant été enrayée en juin. Dans les économies dynamiques d’Asie, la croissance devrait s’accélérer en 2004 avec le dynamisme des exportations, en particulier vers la Chine, et la reprise de la demande intérieure. En Chine, une forte poussée des dépenses d’équipement doublée d’une nette accélération des crédits bancaires porte la croissance du PIB réel à son taux le plus élevé depuis plusieurs années. Les autorités monétaires doivent maintenant éviter un emballement du crédit, mais l’ampleur de l’excédent de la balance des paiements et l’abondance des réserves excédentaires du système bancaire rendent leur tâche plus difficile. En Amérique du Sud, la reprise économique qui s’était amorcée au second semestre 2002 prend de l’ampleur, à la faveur d’une demande d’exportations bien orientée, d’une amélioration des termes de l’échange pour les produits de base et d’importants ajustements des budgets et des comptes des opérations courantes dans de nombreux pays de la région. Au Brésil, après une récession au premier semestre 2003, la croissance reprend enfin. L’économie de l’Argentine rebondit également, tandis que la croissance du PIB s’accélère au Chili. En revanche, le Venezuela continue d’assombrir le tableau régional. Si la croissance s’est quelque peu ralentie en 2003 dans l’Europe du Sud-Est, elle s’est accélérée dans les nouveaux États indépendants, alimentée surtout par une forte reprise en Russie. Dans ce pays, l’activité économique a été tirée principalement par le secteur pétrolier et les industries connexes, mais aussi par les secteurs tournés vers la consommation intérieure. La croissance devrait se modérer en 2004, en particulier à cause d’un ralentissement de l’investissement sous l’effet de l’« affaire Ioukos »...

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error