1887

2003 Perspectives économiques de l'OCDE, Volume 2003 Numéro 1

image of Perspectives économiques de l'OCDE, Volume 2003 Numéro 1

Deux fois par an, les Perspectives économiques de l’OCDE analysent les grandes tendances qui marqueront les deux prochaines années. Cette édition couvre les perspectives jusqu’à la fin de 2004 et examine les politiques économiques nécessaires pour promouvoir une croissance forte et durable dans les pays membres. Les évolutions dans certaines grandes économies non membres de l’OCDE sont également étudiées.

Au-delà des thèmes traités régulièrement, on trouvera également dans cette édition cinq chapitres consacrés aux questions suivantes: le secteur télécommunications, les principales sources de divergence dans les tendances de croissance des grandes économies, comment les politiques structurelles influencent les performances du marché du travail et du marché des produits,  les caractéristiques et les tendances récentes des investissements directs étrangers, l’impact de réformes supplémentaires en matière de commerce extérieur et de réglementation sur les investissements directs étrangers et l’intégration économique au sein des pays de l’OCDE.

French German, English

.

États-Unis

L’économie a manqué de dynamisme ces derniers temps. Les dépenses des ménages ont progressé plus modérément, la hausse des prix de l’énergie ayant entamé les revenus réels. L’investissement des entreprises s’est néanmoins stabilisé et paraît devoir se redresser après la fin de la guerre en Irak, cependant que l’accroissement des dépenses militaires donne un coup de fouet à la demande. La croissance devrait nettement se raffermir d’ici l’automne à supposer que le conflit soit réglé dès le début de l’été. La demande des ménages, la demande des entreprises et la demande de l’étranger -- cette dernière, dopée par la chute du dollar -- devraient toutes se renforcer sensiblement en 2004.  L’inflation devrait reculer dans la mesure où les prix de l’énergie s’inverseront et où les capacités demeureront sous-employées après plusieurs années de croissance inférieure au potentiel.

La politique monétaire a continué de soutenir l’activité, mais les taux d’intérêt devront être relevés une fois que la croissance s’accélérera. Les réductions d’impôt proposées et les nouvelles augmentations de dépenses, en particulier le gonflement des achats militaires, creuseront fortementle déficit de l’administration fédérale. Des mesures devront être prises dans les prochaines années pour inverser cette tendance. Malgré l’attrait que présentent, du point de vue de l’efficience, lesréductions prévues des taux d’imposition et les réformes de la fiscalité des dividendes, ces modifications devraient s’inscrire dans le cadre d’un train de réformes plus neutres au niveau des recettes.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error