1887

2003 Perspectives économiques de l'OCDE, Volume 2003 Numéro 1

image of Perspectives économiques de l'OCDE, Volume 2003 Numéro 1

Deux fois par an, les Perspectives économiques de l’OCDE analysent les grandes tendances qui marqueront les deux prochaines années. Cette édition couvre les perspectives jusqu’à la fin de 2004 et examine les politiques économiques nécessaires pour promouvoir une croissance forte et durable dans les pays membres. Les évolutions dans certaines grandes économies non membres de l’OCDE sont également étudiées.

Au-delà des thèmes traités régulièrement, on trouvera également dans cette édition cinq chapitres consacrés aux questions suivantes: le secteur télécommunications, les principales sources de divergence dans les tendances de croissance des grandes économies, comment les politiques structurelles influencent les performances du marché du travail et du marché des produits,  les caractéristiques et les tendances récentes des investissements directs étrangers, l’impact de réformes supplémentaires en matière de commerce extérieur et de réglementation sur les investissements directs étrangers et l’intégration économique au sein des pays de l’OCDE.

French German, English

.

Canada

Après de très bons résultats pendant la majeure partie de l’an dernier, l’activité s’est sensiblement ralentie à l’automne, principalement du fait de l’essoufflement de la demande d’exportations. La croissance est vraisemblablement demeurée faible tout au long de l’hiver, mais la pause devrait être de courte durée. Les paramètres économiques fondamentaux sont sains et l’activité devrait repartir au second semestre de cette année si la reprise de l’économie des États-Unis s’accélère comme prévu et si les incertitudes actuelles s’estompent. Bien que la récente montée de l’inflation ait partiellement tenu à des facteurs exceptionnels, les prix commencent à être soumis à des tensions de plus en plus fortes.

La Banque du Canada devra relever encore ses taux d’intérêt cette année et l’an prochain pour éviter une surchauffe. La réorientation prévue de la politique budgétaire, du fait de la forte augmentation des dépenses, aggrave ce risque de surchauffe. Bien que la situation budgétaire à moyen terme soit encore solide, le gouvernement devra tôt ou tard maîtriser les facteurs qui sont à la base des pressions exercées sur les dépenses, notamment dans le système de soins de santé.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error