1887

2003 Perspectives économiques de l'OCDE, Volume 2003 Numéro 1

image of Perspectives économiques de l'OCDE, Volume 2003 Numéro 1

Deux fois par an, les Perspectives économiques de l’OCDE analysent les grandes tendances qui marqueront les deux prochaines années. Cette édition couvre les perspectives jusqu’à la fin de 2004 et examine les politiques économiques nécessaires pour promouvoir une croissance forte et durable dans les pays membres. Les évolutions dans certaines grandes économies non membres de l’OCDE sont également étudiées.

Au-delà des thèmes traités régulièrement, on trouvera également dans cette édition cinq chapitres consacrés aux questions suivantes: le secteur télécommunications, les principales sources de divergence dans les tendances de croissance des grandes économies, comment les politiques structurelles influencent les performances du marché du travail et du marché des produits,  les caractéristiques et les tendances récentes des investissements directs étrangers, l’impact de réformes supplémentaires en matière de commerce extérieur et de réglementation sur les investissements directs étrangers et l’intégration économique au sein des pays de l’OCDE.

French German, English

.

Autriche

La croissance du PIB a faibli au début de l’année, du fait de la contraction de la demande intérieure. Une reprise progressive, tirée par les exportations, est attendue un peu plus tard en 2003. D’ici là, la montée du chômage continuera de saper la confiance des ménages cependant que les projets d’investissement sont freinés par les incertitudes internationales. On peut prévoir un raffermissement de l’activité vers la fin de cette année et dans les premiers mois de 2004, le dynamisme économique des pays voisins engagés sur la voie de l’adhésion à l’Union européenne ayant une incidence positive sur la croissance de l’Autriche et la politique budgétaire soutenant dans une certaine mesure la conjoncture.

En laissant le déficit structurel se dégrader de ½ pour cent de PIB en 2003, le nouveau gouvernement autrichien accorde moins d’importance que son prédécesseur à l’équilibre du budget. Les réductions d’impôt prévues pour 2004 et 2005 seront partiellement financées par le recours à l’emprunt et pourraient avoir un effet proconjoncturel. Si les autorités veulent, comme elles en ont l’intention, rétablir l’équilibre du budget au cours des années suivantes, elles devront prendre des mesures cohérentes du côté des dépenses, associant l’assainissement des finances publiques à des réformes structurelles.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error