1887

2002 Perspectives économiques de l'OCDE, Volume 2002 Numéro 2

image of Perspectives économiques de l'OCDE, Volume 2002 Numéro 2

Deux fois par an, les Perspectives économiques de l’OCDE analysent les grandes tendances qui marqueront les deux prochaines années. Ce numéro couvre les perspectives jusqu’à la fin de 2004 et examine les politiques économiques nécessaires pour promouvoir une croissance forte et durable dans les pays membres. Les évolutions dans certaines grandes économies non membres de l’OCDE sont également étudiées en détail.

Au-delà des thèmes traités régulièrement, on trouvera également dans ce numéro quatre chapitres consacrés à des questions importantes : la détérioration des finances publiques dans la plupart des pays de l’OCDE, comment on peut  augmenter le taux d’activité des travailleurs âgés, les avantages que pourraient retirer les pays de l’OCDE de réformes visant à promouvoir la concurrence sur les marchés de produits, et pourquoi l’inflation dans certaines grandes économies à faible croissance n’a pas suffisamment baissé pour compenser les taux d’inflation plus élevés ailleurs dans la zone euro.

French German, English

.

Royaume-Uni

L’économie a relativement bien résisté à la récession et la reprise devrait être plus nette que dans les autres grands pays européens. La vigueur de la demande des ménages, étayée par la faiblesse des taux d’intérêt et l’amélioration du patrimoine immobilier, a contribué de manière déterminante à ce résultat. La rapide croissance des dépenses publiques apporte et continuera d’apporter un soutien supplémentaire à l’activité, son action étant peu à peu renforcée par l’accroissement de la demande extérieure et le redressement de l’investissement.

Les politiques monétaire et budgétaire ont jusqu’à ce jour assuré la stabilité du contexte macroéconomique. Néanmoins, étant donné la forte hausse actuelle des prix des logements, il est difficile pour les autorités monétaires de décider si elles doivent intervenir avant qu’une éventuelle bulle ne menace la stabilité macroéconomique. Les fortes augmentations des dépenses publiques, nécessaires pour remédier à des problèmes structurels profondément ancrés dans les domaines de l’éducation, de la santé et des transports, ne devraient pas compromettre les règles budgétaires des autorités. Néanmoins, le gouvernement aura du mal à faire en sorte que l’accroissement des dépenses se traduise en intégralité par une amélioration des services publics.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error