1887

2002 Perspectives économiques de l'OCDE, Volume 2002 Numéro 2

image of Perspectives économiques de l'OCDE, Volume 2002 Numéro 2

Deux fois par an, les Perspectives économiques de l’OCDE analysent les grandes tendances qui marqueront les deux prochaines années. Ce numéro couvre les perspectives jusqu’à la fin de 2004 et examine les politiques économiques nécessaires pour promouvoir une croissance forte et durable dans les pays membres. Les évolutions dans certaines grandes économies non membres de l’OCDE sont également étudiées en détail.

Au-delà des thèmes traités régulièrement, on trouvera également dans ce numéro quatre chapitres consacrés à des questions importantes : la détérioration des finances publiques dans la plupart des pays de l’OCDE, comment on peut  augmenter le taux d’activité des travailleurs âgés, les avantages que pourraient retirer les pays de l’OCDE de réformes visant à promouvoir la concurrence sur les marchés de produits, et pourquoi l’inflation dans certaines grandes économies à faible croissance n’a pas suffisamment baissé pour compenser les taux d’inflation plus élevés ailleurs dans la zone euro.

French German, English

.

Japon

L’économie s’est redressée pendant le premier semestre 2002, grâce au faible niveau des stocks et à la forte progression des exportations. Néanmoins, ces facteurs se sont déjà affaiblis, et comme la demande intérieure sera probablement freinée par la stagnation des revenus des ménages, on prévoit que le PIB réel n’augmentera plus que de l’ordre de 1 pour cent pendant le reste de cette année, ainsi qu’en 2003 et 2004. Les tensions du secteur financier, la nécessité de placer un important volume de dette publique sans entraîner les taux d’intérêt à la hausse et la possibilité de voir les forces déflationnistes s’amplifier sont autant de facteurs qui font peser une lourde menace sur les prévisions.

Le règlement des créances douteuses devrait être accéléré conformément au nouvel objectif du gouvernement, et s’accompagner de nouvelles réformes structurelles et, le cas échéant, d’une injection directe de fonds publics. Les autorités monétaires devraient prendre l’initiative de la lutte contre la déflation en augmentant encore les liquidités par le biais de l’achat d’un plus large éventail d’actifs financiers. La politique budgétaire devrait pour l’instant demeurer neutre, mais il faudra cependant aussi qu’elle tienne compte de la rapidité et de l’ampleur du règlement des créances douteuses. La politique budgétaire doit désormais s’inscrire dans un cadre d’assainissement à moyen terme allant au-delà du plan actuel du gouvernement et incorporant des objectifs à relativement court terme pour les dépenses réelles.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error