1887

2002 Perspectives économiques de l'OCDE, Volume 2002 Numéro 2

image of Perspectives économiques de l'OCDE, Volume 2002 Numéro 2

Deux fois par an, les Perspectives économiques de l’OCDE analysent les grandes tendances qui marqueront les deux prochaines années. Ce numéro couvre les perspectives jusqu’à la fin de 2004 et examine les politiques économiques nécessaires pour promouvoir une croissance forte et durable dans les pays membres. Les évolutions dans certaines grandes économies non membres de l’OCDE sont également étudiées en détail.

Au-delà des thèmes traités régulièrement, on trouvera également dans ce numéro quatre chapitres consacrés à des questions importantes : la détérioration des finances publiques dans la plupart des pays de l’OCDE, comment on peut  augmenter le taux d’activité des travailleurs âgés, les avantages que pourraient retirer les pays de l’OCDE de réformes visant à promouvoir la concurrence sur les marchés de produits, et pourquoi l’inflation dans certaines grandes économies à faible croissance n’a pas suffisamment baissé pour compenser les taux d’inflation plus élevés ailleurs dans la zone euro.

French German, English

.

Évolutions dans un certain nombre d'économies non membres de l'OCDE

La nette reprise de la croissance du PIB réel dans les économies d’Asie au premier semestre 2002 a été déclenchée par une remontée des exportations manufacturières vers les États-Unis, à quoi s’est ajouté un raffermissement de la demande intérieure régionale. Le redéploiement en cours des capacités de production régionales vers la Chine stimule également les échanges à l’intérieur de la région. En dépit du rétablissement observé en 2002, la demande interne de plusieurs économies est vulnérable aux risques de dégradation résultant de la persistance de tensions financières internes et d’autres problèmes structurels. En Chine, ces difficultés sont susceptibles de conduire à un affaiblissement progressif de la demande intérieure et de la croissance du PIB réel au cours des prochaines années, à moins que ne soient entreprises de nouvelles réformes s’ajoutant à celles qui sont officiellement programmées à l’heure actuelle.

La croissance économique en Europe du Sud-Est et dans les Nouveaux États indépendants, dont le commerce dépend principalement des pays européens, n’a guère profité de la reprise aux États-Unis et continue de s’appuyer sur une forte expansion de la demande interne. La croissance réelle devrait rester robuste en 2002, aux environs de 4 pour cent en Russie comme dans la région. Pour la Russie, une croissance de cet ordre peut s’avérer viable dans le moyen terme, principalement du fait d’une meilleure gestion des grandes entreprises privées russes et d’une amélioration de la politique macroéconomique. Cependant, la stabilité du cadre macroéconomique dépend encore de manière critique d’une gestion efficace et prudente des rentrées exceptionnelles de recettes budgétaires et de devises découlant du niveau élevé actuel des prix du pétrole, l’objectif étant d’éviter la formation d’importants déséquilibres courants et budgétaires en cas de fléchissement des cours pétroliers.

Les problèmes de l’Argentine et du Brésil, et leurs répercussions sur les pays voisins, se sont traduits par une performance économique médiocre de l’Amérique du Sud en 2002. Au Brésil, le PIB réel a stagné, du fait en partie de l’incertitude politique entourant les élections d’octobre. La crise argentine est peut-être en train de se dénouer, même si les signes de reprise sont fragiles. Le redressement économique dépend, au Brésil, d’une transition politique sans heurts et du maintien de politiques macroéconomiques prudentes, et, en Argentine, de l’avancée des réformes.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error