1887

2002 Perspectives économiques de l'OCDE, Volume 2002 Numéro 2

image of Perspectives économiques de l'OCDE, Volume 2002 Numéro 2

Deux fois par an, les Perspectives économiques de l’OCDE analysent les grandes tendances qui marqueront les deux prochaines années. Ce numéro couvre les perspectives jusqu’à la fin de 2004 et examine les politiques économiques nécessaires pour promouvoir une croissance forte et durable dans les pays membres. Les évolutions dans certaines grandes économies non membres de l’OCDE sont également étudiées en détail.

Au-delà des thèmes traités régulièrement, on trouvera également dans ce numéro quatre chapitres consacrés à des questions importantes : la détérioration des finances publiques dans la plupart des pays de l’OCDE, comment on peut  augmenter le taux d’activité des travailleurs âgés, les avantages que pourraient retirer les pays de l’OCDE de réformes visant à promouvoir la concurrence sur les marchés de produits, et pourquoi l’inflation dans certaines grandes économies à faible croissance n’a pas suffisamment baissé pour compenser les taux d’inflation plus élevés ailleurs dans la zone euro.

French German, English

.

Évaluation générale de la situation macro-économique

De par sa lenteur et son irrégularité, la reprise mondiale actuelle n’est pas sans rappeler certaines phases de redressement observées dans le passé. Après des premiers signes encourageants début 2002, ayant en partie un caractère technique et reflétant un ralentissement du déstockage, l’élan s’est ralenti au deuxième trimestre. Néanmoins, des mesures de relance considérables ont rapidement été prises sur les plans monétaire et budgétaire. Celles-ci ont manifestement stimulé les dépenses publiques, la consommation et l’investissement en logements en Amérique du Nord et dans certaines économies européennes jusqu’à la mi-2002. Leurs effets, renforcés par le récent assouplissement de la politique monétaire, continueront de se faire sentir pendant un certain temps encore. Le redémarrage apparent du secteur des technologies de l’information, de même que la bonne tenue de la croissance dans la plupart des pays d’Asie, à l’exception du Japon et de la Russie, exercent également une influence favorable. Une rechute dans la récession paraît donc improbable, malgré le fait qu’une plus grande incertitude géopolitique et une baisse supplémentaire du cours des actions ont pesé sur la confiance au second semestre de cette année. Globalement, cependant, la croissance du PIB de la zone OCDE ne dépassera pas 1½ pour cent en 2002 et une reprise généralisée ne semble pas devoir s’amorcer tant que les incertitudes actuelles ne se seront pas dissipées, ce qui ne se produira peut-être pas avant le courant de 2003. L’écart de production ne devrait commencer à rétrécir qu’en 2004.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error