1887

2002 Perspectives économiques de l'OCDE, Volume 2002 Numéro 2

image of Perspectives économiques de l'OCDE, Volume 2002 Numéro 2

Deux fois par an, les Perspectives économiques de l’OCDE analysent les grandes tendances qui marqueront les deux prochaines années. Ce numéro couvre les perspectives jusqu’à la fin de 2004 et examine les politiques économiques nécessaires pour promouvoir une croissance forte et durable dans les pays membres. Les évolutions dans certaines grandes économies non membres de l’OCDE sont également étudiées en détail.

Au-delà des thèmes traités régulièrement, on trouvera également dans ce numéro quatre chapitres consacrés à des questions importantes : la détérioration des finances publiques dans la plupart des pays de l’OCDE, comment on peut  augmenter le taux d’activité des travailleurs âgés, les avantages que pourraient retirer les pays de l’OCDE de réformes visant à promouvoir la concurrence sur les marchés de produits, et pourquoi l’inflation dans certaines grandes économies à faible croissance n’a pas suffisamment baissé pour compenser les taux d’inflation plus élevés ailleurs dans la zone euro.

French German, English

.

États-Unis

La reprise a progressé de manière assez inégale. La faiblesse des taux d’intérêt et l’amélioration des revenus disponibles ont stimulé les dépenses des ménages, cependant que le rebond du PIB au premier semestre de l’année tenait pour l’essentiel à des ajustements des stocks. Les achats du secteur public ont également soutenu la demande, mais l’investissement fixe des entreprises ne s’est pas encore redressé. La croissance paraît devoir aller en se ralentissant légèrement, l’impulsion fournie parles achats des ménages s’estompant avec la baisse des prix des actions et la stagnation du marché du travail. Le raffermissement des marchés d’exportation et le redressement plus accusé de l’investissement devraient ensuite étayer une croissance plus dynamique. L’inflation devrait rester calme, en raison de la lourdeur persistante des marchés des produits et du travail, mais le déficit de la balance des opérations courantes pourrait encore se creuser.

La politique monétaire est restée stimulante. Certains signes récents montrent que le marché du travail est faible et l’inflation très modérée, aussi les taux d’intérêt devraient être maintenus à un bas niveau pour le moment. Mais dès que l’expansion s’amplifiera, ils devront être relevés, la politique monétaire devenant progressivement neutre. La politique budgétaire a été très sensiblement détendue avec les nouvelles priorités de dépenses et les nouvelles mesures fiscales, et la rigueur sera de nouveau de mise pour rétablir la discipline budgétaire.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error