1887

2008 Perspectives économiques de l'OCDE, Rapport intermédiaire mars 2009

image of Perspectives économiques de l'OCDE, Rapport intermédiaire mars 2009
Ces Perspectives économiques de l’OCDE intermédiaires analysent la crise actuelle et examinent les politiques économiques nécessaires pour assurer une reprise soutenue dans les pays membres. Elles couvrent la période allant jusqu’à la fin de 2010 et concernent aussi bien les pays membres de l’OCDE que les grandes économies non membres. Un chapitre spécial est plus particulièrement consacré à la politique budgétaire ; intitulé Efficacité et ampleur de la relance budgétaire, il répond aux deux questions suivantes : Comment les pays de l’OCDE ont modifié l’orientation de la politique budgétaire face à la crise et  quelles sont les possibilités de mesures supplémentaires de relance budgétaire dans les pays de l’OCDE pour amortir la récession et appuyer la reprise.

French German, English

.

Royaume-Uni

La situation économique va continuer de se dégrader, avec un recul attendu de la production de 3.7 % en 2009. Les prix des actions et de l’immobilier se sont effondrés, contribuant à l’érosion des bilans dans le secteur financier et restreignant l’offre de crédit, d’où une limitation des dépenses des ménages et des entreprises. Le gouvernement a introduit toute une série de mesures pour pallier le secteur financier, plus récemment en accordant une protection plus importante des actifs afin de répondre aux problèmes de la valeur des actifs dans le bilan des banques. La politique monétaire s’est assouplie de façon spectaculaire et le besoin de financement du gouvernement devrait s'accroître très fortement, reflétant une détérioration structurelle, le fonctionnement des stabilisateurs automatiques et une relance budgétaire discrétionnaire de 1.4% du PIB, dont une grande partie a été mise en place rapidement. Ces interventions, ainsi qu'un taux de change plus faible et une légère amélioration de la conjoncture extérieure devraient étayer une faible reprise en 2010. Le taux de chômage pourrait dépasser 10 %, tandis que l’inflation va sans doute rester en-deçà de l’objectif de 2 % pendant une période prolongée. 

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error