1887

Panorama des statistiques de l'OCDE 2014

Economie, environnement et société

image of Panorama des statistiques de l'OCDE 2014

Plus de 100 indicateurs couvrent un très large éventail de domaines: l'agriculture, la production économique, l'aide au développement, l'éducation, l'énergie, l'environnement, la santé, la richesse des ménages, l'industrie, les technologies de l'information et de la communication, le commerce international, la main-d'œuvre, la population, la fiscalité, les dépenses publiques et la transparence et la R & D.

Les données sont fournies pour tous les pays membres de l'OCDE (y compris les totaux des superficies) et pour certaines économies non membres (notamment le Brésil, la Chine, l'Inde, l'Indonésie, la Russie et l'Afrique du Sud). Pour chaque indicateur, il y a une double page: une page de texte comporte une brève introduction, puis une définition détaillée de l'indicateur, des commentaires sur la comparabilité des données, une évaluation des tendances à long terme liées à l'indicateur et une liste de références pour de plus amples informations sur l'indicateur; la page opposée contient un tableau et un graphique qui illustre – d’un coup d'œil - le message clé véhiculé par les données. Pour chaque table est fourni un "StatLink» dynamique où les lecteurs peuvent télécharger les données correspondantes.

French English, German

.

Énergie nucléaire

Alors que l’énergie nucléaire avait connu une forte croissance dans les années 70 et 80, ces vingt dernières années ont vu la mise en service d’une poignée de centrales seulement. Or, on constate depuis quelque temps un regain d’intérêt pour les potentialités offertes par l’énergie nucléaire s’agissant de réduire les gaz à effet de serre, de diversifier les sources d’énergie et de renforcer la sécurité d’approvisionnement. Toutefois, l’accident survenu à la centrale de Fukushima Daiichi (Japon), suite au tremblement de terre et au tsunami de mars 2011, ont conduit plusieurs pays à revoir leur programme nucléaire. L’Allemagne, la Belgique et la Suisse ont décidé d’accélérer leur sortie du nucléaire, tandis que d’autres ont procédé à des examens de sûreté, retardant du même coup leurs programmes de développement nucléaire. Aucun pays n’ayant décidé, à l’issue de ces examens, de renoncer à l’énergie nucléaire, l’exécution des plans de développement a repris. La puissance nucléaire mondiale devrait donc s’accroître au cours des prochaines années.

French German, English

Tables

Graphs

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error