1887

Panorama des comptes nationaux 2011

image of Panorama des comptes nationaux 2011

La publication Panorama des comptes nationaux présente des statistiques utilisant une approche par indicateur, en insistant sur les comparaisons entre pays. Le but, ici, étant de rendre les comptes nationaux plus accessibles et instructifs, et en même temps d'avoir l'occasion de présenter le cadre conceptuel sous jacent et les questions de comparabilités inhérentes, pour chaque indicateur.

Ce livre inclut le service de StatLink unique de l'OCDE, lequel permet aux lecteurs de charger des versions Excel des graphiques et des tableaux. Ces liens StatLink se trouvent en bas de chaque tableau et graphique.

La large sélection présentée a également pour objet d'inciter les utilisateurs à porter leur attention sur d'autres indicateurs que le célèbre PIB. La publication se compose de six chapitres clefs, et fournit des indicateurs concernant respectivement les revenus, les dépenses, la production, l'administration publique et le capital.

French English

.

Revenu disponible

Le revenu disponible, en tant que notion, est plus proche de la notion de revenu telle qu’on l’entend généralement en économie que du revenu national ou du PIB. Au niveau de l’économie dans son ensemble, il diffère du revenu national au sens où des éléments de revenus supplémentaires y sont inclus, principalement des autres transferts courants tels que des transferts de fonds. Pour les pays dans lesquels ces éléments supplémentaires constituent des sources de revenus significatives, il ne fait aucun doute que le revenu disponible doit être pris en compte lors de la formulation de l’action publique. Dans les pays de l’OCDE, la différence entre le revenu national et le revenu disponible à l’échelle de l’ensemble de l’économie est généralement insignifiante. Il existe une autre différence très importante entre le revenu national et le revenu disponible : elle concerne la répartition des revenus entre les différents secteurs. À ce niveau, des différences significatives apparaissent. Pour l’essentiel, elles sont le reflet de la réaffectation du revenu national : des entreprises et des ménages vers l’administration, sous l’effet des impôts sur le revenu ; des ménages à l’administration sous l’effet des cotisations sociales ; et de l’administration et des entreprises vers les ménages sous l’effet des prestations sociales autres que les transferts sociaux en nature. C’est principalement cette réaffectation qui rapproche la notion de revenu de la notion économique. De fait, si, pour des raisons de simplicité, on ne tient pas compte des changements de valeur nette qui peuvent découler des transferts en capital ou des plus-values par exemple, le revenu disponible peut être considéré comme le montant maximal qu’une unité peut se permettre de consacrer à des biens de consommation ou des services sans avoir à réduire ses actifs financiers ou non financiers ou bien à accroître son passif.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error