1887

Études économiques de l'OCDE : Zone euro 2009

image of Études économiques de l'OCDE : Zone euro 2009

L'étude économique de l'OCDE de 2009 sur la Zone euro examine les mesures pouvant être prises par les autorités de la Zone euro pour faire face au ralentissement économique. Elle porte également sur les défis que constituent le renforcement de l'efficience des marchés et des institutions et le relèvement des niveaux de vie sur le long terme. Le thème spécial est consacré à la stabilité financière.

French English

.

Principaux enjeux

La croissance économique de la zone euro a commencé de se ralentir au début de 2007 et n’a cessé de s’affaiblir depuis lors. L’économie de la zone euro est maintenant en récession. La consommation est atone, l’investissement fléchit et les exportations nettes reculent du fait du ralentissement de l’économie mondiale. Les hausses passées des prix des produits alimentaires et de l’énergie ont fait monter l’inflation globale bien au-dessus du rythme compatible avec la stabilité des prix, mais cette inflation reflue nettement à l’heure actuelle avec la baisse des prix mondiaux et l’entrée de l’économie en récession. Depuis août 2007, les économies de la zone euro et les autres économies développées connaissent une période de turbulences financières internationales à l’issue d’un long cycle du crédit au niveau mondial. Ces turbulences, qui se sont aggravées à partir de la mi-septembre 2008, freinent considérablement l’activité et viennent s’ajouter à l’impact négatif de la baisse de l’investissement résidentiel sur la production. La Banque centrale européenne, via ses opérations monétaires, et les pays européens, via les mesures d’urgence qu’ils ont prises pour restaurer la confiance sur les marchés de capitaux, ont remédié dans l’immédiat à l’assèchement de la liquidité, mais les tensions restent très vives dans le secteur financier. Le taux directeur a déjà été fortement réduit à mesure que des risques de ralentissement de l’activité se sont manifestés et que les risques inflationnistes se sont atténués, et la politique monétaire pourrait fort bien être encore assouplie ces prochains mois dès lors que la sous-utilisation des ressources s’amplifiera. Pour le plus long terme, les turbulences financières soulignent à la fois les défis majeurs auxquels se trouvera confronté le cadre d’action européen et l’importance de mesures adéquates pour parer dans le secteur financier à des événements systémiques relativement rares, mais graves, de nature à nuire à l’ensemble de l’économie. 

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error