1887

2002 Études économiques de l'OCDE : Zone Euro 2002

image of Études économiques de l'OCDE : Zone Euro 2002

L’édition 2002 de l'Étude économique consacrée à la Zone euro examine les développements récents, la politique et les perspectives économiques de ce pays. Elle comporte des chapitres consacrés au cadre de la politique budgétaire, à la gestion monétaire, à l'intégration des marchés financiers et aux processus politiques de l'UE.

French English

.

Évolutions et perspectives macroéconomiques

La croissance de la production commence tout juste à se redresser après le ralentissement amorcé en 2000, année où l’activité avait connu son rythme d’expansion le plus soutenu depuis près d’une décennie – 3½ pour cent – avec de fortes créations d’emplois et une inflation sous-jacente encore modérée. Mais un net ralentissement était apparu à partir du second semestre, entraînant finalement un recul de la production au quatrième trimestre de 2001. Cette baisse de régime résulte pour une bonne part d’un certain nombre de facteurs qui ont contribué à synchroniser les évolutions dans l’ensemble de la zone OCDE, même si l’ampleur de leurs effets et la façon dont les pouvoirs publics y ont réagi ont varié dans une certaine mesure selon les pays et selon les régions. Premièrement, l’envolée des prix du pétrole en 1999/2000 a réduit le pouvoir d’achat des ménages et comprimé les marges des entreprises, tandis que la montée des pressions inflationnistes sous-jacentes conduisait les banques centrales, notamment la BCE, à resserrer la politique monétaire. En outre, la faiblesse persistante de l’euro et la forte croissance monétaire sont venues attiser les craintes d’une remise en cause de la stabilité des prix. Deuxièmement, l’éclatement de la bulle apparue dans le secteur des TIC (technologies de l’information et des communications) a entraîné une chute brutale des cours des actions. Troisièmement, la conjonction des différentes forces à l’œuvre a provoqué un effondrement du commerce extérieur. Enfin, les événements du 11 septembre ont sérieusement mis à mal la confiance. C’est ainsi que la croissance de la production dans la zone euro est tombée à 1½ pour cent en 2001. L’emploi a toutefois assez bien résisté et le chômage n’a commencé à remonter que vers la fin de 2001. La plupart des chocs négatifs étant maintenant en passe de se résorber, tandis que la politique macroéconomique soutient la croissance et que l’on assiste à une forte reprise des échanges mondiaux, la croissance devrait s’accélérer en 2002 et dépasser son potentiel en 2003, sans toutefois combler l’écart de production négatif.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error