1887

2012 Études économiques de l'OCDE : Turquie 2012

image of Études économiques de l'OCDE : Turquie 2012

L'Étude Économique de l'OCDE pour Turquie 2012 examine les récents développements économiques, politiques, et les perspectives et jette un regard plus détaillé à taux de change réels et de la compétitivité et des réformes structurelles et la croissance.

French English

.

Des réformes structurelles pour stimuler la croissance à long terme

La Turquie a le potentiel pour parvenir à une croissance solide et durable et créer des emplois, mais des réformes s’imposent dans différents domaines – marché du travail, éducation et marchés de produits – pour que ce potentiel puisse se concrétiser. Le rattrapage industriel des régions d’Anatolie a largement tiré la croissance de ces dernières années, même si la région de Marmara, à l’ouest, a elle aussi été très dynamique. Parallèlement, la diversification des exportations vers le Moyen-Orient et l’Afrique a soutenu l’expansion. Accompagnant ce processus, la participation au marché du travail est repartie à la hausse, mais environ un tiers des nouveaux emplois peu qualifiés ont été créés dans l’économie informelle et dans les entreprises exposées à la concurrence des économies émergentes moins avancées. Le soutien à une croissance vigoureuse sur plus longue période nécessite donc de faire avancer un certain nombre de réformes structurelles propices à des gains de productivité dans chaque secteur et assurant une affectation des ressources là où leur productivité est optimale. Tout d’abord, la réglementation du marché du travail, rigide, doit évoluer de façon à encourager la création d’emplois dans l’économie formelle. Ensuite, il faut aller plus loin encore dans les réformes de l’éducation, de l’enseignement préscolaire à l’enseignement supérieur et à la formation professionnelle, pour dynamiser la croissance et favoriser les créations d’emplois dans le secteur formel. Enfin, la mise en œuvre de réformes des marchés de produits, notamment dans les industries de réseau, devrait permettre de libérer des gains de productivité dans ces secteurs et insuffler une dynamique au reste de l’économie. Différents scénarios de croissance à l’horizon 2030 montrent comment les avancées sur ces différents fronts peuvent être vecteurs de gains de productivité et amener à une amélioration durable du niveau de vie.

French English

Graphs

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error