2022 Études économiques de l’OCDE : Tunisie 2022

Les Tunisiens sont confrontés à la pire crise depuis une génération, conséquence du COVID-19, frappant une économie qui ralentissait déjà. Les politiques macroéconomiques ont limité la gravité de la récession, mais la pandémie a exacerbé les faiblesses structurelles, en particulier le faible taux d’investissement et de création d’emplois, le chômage élevé et l’informalité, l’inadéquation entre la demande et l’offre de compétences et l’émigration des professionnels hautement qualifiés. Les enfants, qui ont été privés d’école pendant une longue période, devront faire face à de vrais défis pour reprendre une vie normale. La deuxième Étude économique de l’OCDE fait le point sur les progrès réalisés depuis 2018 et émet des recommandations dans des domaines politiques clés tels que les dépenses publiques, les entreprises publiques, l’emploi, l’éducation, la formation professionnelle, le commerce, la fiscalité et l’environnement des affaires. La mise en œuvre de telles réformes produirait un dividende de croissance important et mettrait la dette publique sur une trajectoire plus soutenable. Mais si des mesures courageuses ne sont pas prises rapidement, la crise aura un effet durable sur le potentiel de la Tunisie à reprendre son processus de convergence des revenus.

CHAPITRES SPÉCIAUX : EMPLOI ET COMPÉTENCES

04 Apr 2022 164 pages French Also available in: English

https://doi.org/10.1787/69ef3240-fr 9789264435568 (HTML) 9789264581579 (PDF) 9789264814752 (EPUB)

Author(s): OECD