1887

2009 Études économiques de l'OCDE : Slovénie 2009

image of Études économiques de l'OCDE : Slovénie 2009

L'édition 2009 de l'examen périodique de l’OCDE consacré à l’économie de la Slovénie contient des chapitres qui envisagent le rétablissement d’une croissance durable au sein de l'Union monétaire, le redressement permanent des finances publiques assorti d’une plus grande efficacité et d’un meilleur fonctionnement du marché du travail, tout en valorisant le rendement des entreprises pour encourager les gains de productivité.

French Slovenian, English

.

Rétablir une trajectoire de croissance durable au sein de l'Union monétaire

Une forte expansion économique a permis à la Slovénie de rattraper une bonne partie de son retard sur les pays de l’UE15 au cours de la décennie passée. Cette croissance dynamique a été interrompue par la récession mondiale qui a affaibli les exportations et réduit les possibilités de refinancement des banques. Face à la récession, les pouvoirs publics ont pris des mesures adaptées : la plupart des initiatives de soutien aux banques sont bien conçues et la position budgétaire relativement favorable de la Slovénie a permis d’adopter un programme de relance budgétaire discrétionnaire. Cependant, les autorités devraient veiller à ce que ce dispositif de soutien de l’activité reste temporaire et axé spécifiquement sur la stimulation de la croissance. Dorénavant, les autorités budgétaires devront prêter davantage attention aux conditions monétaires (qui sont maintenant fixées au niveau de la zone euro) afin d’éviter une surchauffe. Une fois la reprise économique amorcée, il faudra reprendre l’effort en vue de parvenir à une réelle convergence. Les gains de productivité du travail, qui avaient tiré la croissance par habitant, devront être soutenus par une hausse plus marquée de la productivité totale des facteurs et une meilleure utilisation de la main-d’oeuvre. Il faudrait maintenir la compétitivité au sein de la zone euro en faisant en sorte que la progression des salaires ne dépasse pas celle de la productivité. Au total, la vitesse de la convergence réelle dépendra principalement de la mise en oeuvre de politiques structurelles visant à favoriser la viabilité des finances publiques, à rendre l’emploi plus attractif et à améliorer les conditions d’activité des entreprises.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error