1887

Études économiques de l'OCDE : République tchèque 2006

image of Études économiques de l'OCDE : République tchèque 2006

Dans l’édition 2006 de l’examen périodique de l’économique tchèque, on constate que l’horizon économique du pays s’est éclairci et que la situation est bonne sur le front monétaire ; en revanche, il reste beaucoup à faire pour réformer les dépenses publiques, améliorer le marché du travail et optimiser l’environnement des entreprises. Dans cette édition, des dossiers spéciaux sont consacrés à la réforme des pensions, à la viabilité budgétaire des administrations nationales et municipales, à la modernisation du système éducatif et à la stimulation de l’innovation.

French English

.

Évaluation et recommandations

Entre 2002 et 2005, la croissance annuelle du PIB par habitant est passée d’un peu moins de 2 % à 6 %, rythme supérieur à la moyenne pour les autres pays de l’OCDE d’Europe orientale. Les réformes antérieures et l’adhésion à l’Union européenne contribuent à l’expansion des activités manufacturières exportatrices, à la faveur des investissements directs étrangers. La balance commerciale est maintenant positive. Malgré tout, un certain chemin reste à parcourir pour rattraper les économies plus avancées et une réforme continue sera nécessaire pour préserver les résultats obtenus. L’entrée dans la zone euro, visée pour 2010, pourrait donner une impulsion supplémentaire à la croissance. De plus, le gouvernement actuel a rendu public un plan de réforme, la Stratégie économique pour la croissance. Cette stratégie contient un large éventail de propositions détaillées qui, pour un grand nombre, reflètent les recommandations actuelles et passées de l’OCDE et devraient servir de catalyseur. C’est dans le domaine de la politique budgétaire que les principales mesures devront être prises ; il est très important que le prochain gouvernement s’attaque à ce qui représente un véritable défi : ramener les déficits sur une trajectoire viable en réformant les dépenses publiques. Il faudra aussi oeuvrer à l’amélioration du marché du travail, notamment du point de vue des qualifications, et à la mise en place d’un environnement plus propice aux entreprises.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error