1887

Études économiques de l'OCDE : République slovaque 2007

image of Études économiques de l'OCDE : République slovaque 2007

L’économie slovaque, après de profondes réformes économiques, a connu ces dernières années une forte expansion tirée par une rapide croissance de la productivité, mais elle est encore loin des niveaux de revenu par habitant des pays de l’Europe occidentale. Cette étude examine les défis de la Slovaquie, à savoir : soutenir la stabilité macroéconomique au sein de l’union monétaire ; accroître les taux d’emploi ; améliorer les résultats de l’éducation et lever les obstacles à la concurrence sur les marchés de produits.

French English, Slovak

.

Améliorer les résultats de l'éducation

L’amélioration des résultats de l’éducation est vitale pour converger vers les niveaux du PIB par habitant des pays de l’Europe occidentale et pour réduire les inégalités de revenus. Alors que ces résultats sont favorables à certains égards – le faible taux de décrochage scolaire dans le secondaire, par exemple – des améliorations sont possibles dans d’autres domaines : les résultats du système éducatif sont inférieurs à la moyenne de la zone OCDE et varient énormément selon le milieu socioéconomique ; les enfants roms qui sont pour l’essentiel issus de milieux défavorisés affichent des résultats particulièrement médiocres ; les diplômés des filières professionnelles du secondaire ne donnant pas accès à l’enseignement supérieur ont un devenir peu brillant sur le marché du travail ; et le taux de diplômés du supérieur est faible, bien qu’en progression. Des réformes ont été opérées ces dernières années ou sont prévues pour remédier à nombre de ces insuffisances mais de grands progrès sont encore nécessaires. Il faut en particulier augmenter la fréquentation des structures d’accueil et d’éducation de la petite enfance, réduire la stratification du système éducatif, aider les enfants roms à intégrer le circuit scolaire ordinaire et attirer les diplômés de très haut niveau vers l’enseignement, en particulier dans les écoles défavorisées du point de vue socio-économique. En outre, l’enseignement secondaire professionnel, qui ne donne pas accès aux études supérieures, doit être davantage adapté aux exigences du marché du travail. L’enseignement supérieur doit par ailleurs attirer davantage les diplômés des écoles secondaires techniques.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error