1887

2002 Études économiques de l'OCDE : République slovaque 2002

image of Études économiques de l'OCDE : République slovaque 2002

L’édition 2002 de l'Étude économique consacrée à la République slovaque examine les développements récents, la politique et les perspectives économiques de ce pays. Elle comporte des chapitres consacrés à la lutte contre le chômage élevé et à l’amélioration des forces du marché.

French English

.

Faire jouer plus largement les forces du marché

Les mesures prises au cours des années 90 pour mettre en place une économie de marché n’ont pas produit tous les gains d’efficience attendus. Après deux vagues de privatisations d’entreprises d’État, la part du secteur privé dans la production est passée à 80 pour cent dès 1998. Toutefois, les performances des entreprises et des institutions financières ont été décevantes, comme en témoignent le nombre croissant d’entreprises déficitaires, l’accumulation des créances improductives, les arriérés de paiement à l’égard du fisc et le recul de l’emploi. La faiblesse du système bancaire, essentiellement détenu par l’État et soumis à des interventions politiques, a joué un rôle prépondérant dans ces problèmes. Le fait est que les créances improductives ont atteint un tiers du portefeuille de prêts des banques, ce qui veut dire qu’une grande partie des investissements, pourtant importants, réalisés en Slovaquie n’a pas été utilisée de façon productive. En outre, les impératifs institutionnels d’une économie de marché, comme les procédures de faillite, les règles de base du gouvernement d’entreprise, le code de commerce et le système judiciaire n’ont pas été suffisamment pris en compte. Par ailleurs, l’exclusion des étrangers du processus de privatisation a limité les apports de technologie et d’expertise en matière de gestion...

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error