1887

2014 Études économiques de l'OCDE : Pologne 2014

image of Études économiques de l'OCDE : Pologne 2014

Études économiques de l'OCDE : Pologne 2014 examine les développements et politiques récents et les perspectives économiques de ce pays. Ce rapport comporte aussi des chapitres consacré au politiques du marché du travail  et politiques de la concurrence.

French Polish, English

.

Renforcer la concurrence

La productivité de la Pologne a fortement augmenté au cours des dix dernières années et les efforts déployés pour réduire le poids de la réglementation ont été significatifs. Malgré des progrès impressionnants, la réglementation des marchés de produits demeure plus pesante que dans la plupart des autres pays de l’OCDE, ce qui tient en partie à l’importance des formalités administratives et à l’ampleur de l’intervention de l’État dans l’économie. De nouvelles mesures de réduction des formalités administratives et de privatisation sur les marchés concurrentiels accentueraient les pressions de la concurrence et assureraient la neutralité concurrentielle, notamment dans le cadre de la passation des marchés publics. De nombreux secteurs semblent se caractériser par des rentes économiques élevées, dans la mesure où des règles d’entrée rigoureuses, des obstacles réglementaires et des procédures de faillite inefficaces conduisent à une affectation des ressources inefficace. Une déréglementation bienvenue des services professionnels est en cours, et le gouvernement projette d’assouplir encore les procédures d’immatriculation des entreprises ainsi que de réformer les procédures de faillite. L’indépendance des autorités de régulation sectorielles dans les industries de réseau et les prérogatives de l’autorité de la concurrence peuvent être encore renforcées, étant donné queles efforts de réforme déployés à cet égard demeurent fragmentaires. Un autre problème essentiel tient aux positions dominantes occupées par les opérateurs historiques et au fait que les autorités de régulation sectorielles n’aient pas instauré des règles du jeu équitables, garantissant l’accès des tiers aux infrastructures sectorielles et permettant l’entrée de nouveaux acteurs sur les segments concurrentiels. Les avantages associés au statut d’agriculteur ralentissent par ailleurs le processus de regroupement des exploitations dans le secteur agricole.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error