1887

Études économiques de l'OCDE : Pologne 2008

image of Études économiques de l'OCDE : Pologne 2008

Ces deux dernières années, la Pologne a rattrapé son retard sur les autres pays de l’OCDE à un rythme plus soutenu, mais à court terme, les perspectives sont assombries par des pressions excessives sur la demande et la hausse de l’inflation. L’édition 2008 de l’étude périodique de l’OCDE consacrée à l’économie polonaise analyse les principaux défis auxquels le pays est confronté : politiques monétaire et budgétaire, réforme du système fiscal, pénurie de logements et nécessité d’améliorer rapidement les infrastructures de transport.

French English, Polish

.

Le défi d'une amélioration rapide des infrastructures de transport

Après des années de sous-investissement, la rénovation de l’infrastructure de transport et la construction d’infrastructures nouvelles représentent une importante priorité d’action en vue d’accroître la mobilité de la main-d’oeuvre et d’améliorer la compétitivité de la Pologne. Cet objectif est d’autant plus réalisable que le pays va bénéficier d’un volume substantiel de fonds structurels et de fonds de cohésion de l’UE au cours de la période de programmation 2007-13. Outre que l’utilisation des fonds européens est soumise à un calendrier restreint, le championnat d’Europe de football que la Pologne organisera conjointement avec l’Ukraine en 2012 impose une contrainte temporaire supplémentaire sur de nombreux projets d’investissement. Lourdement tributaire du transport routier, la Pologne est dépourvue d’un réseau autoroutier efficace. Dans le secteur ferroviaire, le matériel roulant comme le réseau d’infrastructure nécessitent d’importants investissements de rénovation. De surcroît, il faut revitaliser les transports maritimes mais aussi agrandir et moderniser les installations à une croissance du marché des transports aériens sans équivalent en Europe. Cependant, de nombreux obstacles subsistent et entravent la mise en oeuvre des plans d’investissement; il faut donc y porter remède sans tarder. Sur un plan macroéconomique, ces freins résident dans la hausse des prix de ressources limitées en main-d’oeuvre et en intrants intermédiaires, tandis que d’un point de vue microéconomique, les principales difficultés tiennent au cadre réglementaire qui sous-tend la fourniture d’infrastructures physiques.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error