1887

2008 Études économiques de l'OCDE : Pologne 2008

image of Études économiques de l'OCDE : Pologne 2008

Ces deux dernières années, la Pologne a rattrapé son retard sur les autres pays de l’OCDE à un rythme plus soutenu, mais à court terme, les perspectives sont assombries par des pressions excessives sur la demande et la hausse de l’inflation. L’édition 2008 de l’étude périodique de l’OCDE consacrée à l’économie polonaise analyse les principaux défis auxquels le pays est confronté : politiques monétaire et budgétaire, réforme du système fiscal, pénurie de logements et nécessité d’améliorer rapidement les infrastructures de transport.

French English, Polish

.

Combler le déficit de logements

Malgré le développement de la propriété résidentielle, le marché immobilier polonais pâtit d’une importante pénurie de logements. La différence entre le nombre de ménages et le nombre de logements disponibles, la densité de logements par millier d’habitants et l’équipement en éléments de confort de base (en particulier dans les zones rurales) sont autant de facteurs qui témoignent des progrès que la Pologne doit encore accomplir pour se hisser au niveau des pays les plus riches de l’OCDE et de l’Union européenne. Le secteur locatif officiel est également sous-développé, ce qui contribue à une faible mobilité de la main-d’oeuvre et à la persistance de disparités régionales en termes de chômage. La question du logement ayant une dimension sociale, économique et politique, la plupart des politiques du logement mises en oeuvre depuis le début du processus de transition ont visé à combler le déficit de logements, mais ont eu une portée insuffisante ou des résultats mitigés. Il n’en reste pas moins que le marché immobilier a fait preuve de dynamisme ces dernières années, notamment en raison de la hausse du PIB par habitant, de la baisse des taux d’intérêt et de l’apparition d’un marché hypothécaire concurrentiel. Toutefois, dans le même temps, les prix ont fortement augmenté, tandis que l’exposition des ménages aux risques de taux de change et de taux d’intérêt s’est fortement accrue, ce qui a réduit les capacités de financement des banques. Par ailleurs, bien que le marché polonais n’ait pas été directement touché par les turbulences financières qui ont secoué l’économie mondiale ces derniers temps, de récentes données montrent que le retournement du marché est en cours, les prix ayant baissé dans plusieurs grandes villes à mesure que le climat des affaires se dégradait. Cette situation amène à s’interroger sur la capacité des marchés à réussir un ajustement en douceur en cas de retournement.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error