1887

Études économiques de l'OCDE : Islande 2008

image of Études économiques de l'OCDE : Islande 2008

Étude périodique de l’OCDE consacrée à l’économie islandaise. L’édition 2008 analyse les grands défis économiques, et notamment, une efficacité accrue de la politique monétaire, comment renforcer le cadre budgétaire et l’amélioration du rapport coût-efficacité dans les soins de santé.

French English

.

Enjeux auxquels est confrontée l'économie islandaise

L’activité économique s’est ralentie jusqu’à la fin du premier trimestre de 2007, sous l’effet de politiques macroéconomiques restrictives et de l’achèvement de grands projets liés à l’aluminium. Elle s’est toutefois redressée par la suite, du fait de l’adoption de mesures expansionnistes avant l’élection générale de mai, qui ont relancé la demande et les pressions inflationnistes dans une économie encore en proie à des fortes tensions et à d’importants déséquilibres. Le nouveau durcissement de l’action monétaire décidé à l’automne devrait entraîner un tassement progressif de l’activité au cours de la période à venir. Néanmoins, l’économie demeure vulnérable aux variations de l’état d’esprit des investisseurs étrangers, surtout dans le contexte de la fragilité des marchés financiers mondiaux. Par conséquent, la principale tâche qui incombera aux autorités dans le court terme consistera à rétablir la stabilité macroéconomique en s’attachant sans relâche à corriger les déséquilibres, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Par ailleurs, afin de soutenir une trajectoire de croissance favorable, il faudra prendre des mesures pour permettre aux politiques monétaire et budgétaire de mieux faire obstacle à l’instabilité macroéconomique et d’éviter une résurgence des déséquilibres. Sur le moyen terme, les autorités auront pour lourde tâche de réformer le système de santé. Bien que la situation budgétaire soit globalement meilleure que dans beaucoup d’autres pays de l’OCDE, les soins de santé (financés principalement sur fonds publics) représentent une source majeure de pressions sur les dépenses publiques. La performance du secteur de la santé est très bonne, mais il semble possible d’en améliorer l’efficacité par rapport au coût.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error