1887

2015 Études économiques de l'OCDE : Indonésie 2015

image of Études économiques de l'OCDE : Indonésie 2015

L'Étude économique de l'OCDE pour l'Indonésie 2015 examine les récents développements économiques, politiques, et les perspectives et jette un regard plus détaillé sur la croissance inclusive et durable ; et les ressources naturelles.

French English

.

Exploiter au mieux les ressources naturelles

L’Indonésie dispose de ressources naturelles abondantes, mais leur exploitation est rendue difficile par la géographique particulière du pays qui se conjugue au manque d’infrastructures de transport. De plus, l’absence d’investissement, le protectionnisme et la complexité de l’environnement réglementaire sont autant de facteurs qui empêchent ce secteur d’atteindre son plein potentiel. L’agriculture pâtit de la faiblesse de la productivité, du sous-investissement, des incertitudes entourant les droits de propriété des terres, de réglementations commerciales peu judicieuses, de mesures inadéquates de soutien aux produits de première nécessité et de restrictions sur les participations étrangères. La productivité des agriculteurs indonésiens pourrait être stimulée par différentes mesures visant à encourager la diversification des cultures, favoriser la coopération entre les petits propriétaires et les grandes exploitations et alléger les contraintes pesant sur l’investissement étranger. Les combustibles fossiles ont pris une place centrale dans la politique énergétique de l’Indonésie et représentent aujourd’hui sa principale source de revenus d’exportation. La montée des préoccupations environnementales, au plan intérieur comme international, qui vient s’ajouter à la diminution des prix du charbon et à la révolution en cours liée au gaz de schiste, appellent à s’interroger sur la viabilité d’unetelle stratégie. L’Indonésie pourrait accroître son efficacité énergétique et continuer à développer le gaz pour combler le déficit jusqu’à pouvoir disposer de suffisamment d’énergies renouvelables, notamment géothermique. Le contrôle de l’industrie pétrolière exercé par l’État via l’entreprise publique Pertamina devrait être progressivement réduit. Clarifier, rationaliser et simplifier la réglementation dans les secteurs de l’énergie et des minéraux, en particulier du point de vue des droits fonciers et du traitement terrestre, et lever les restrictions pesant sur les participations étrangères contribueront à attirer les investissements si nécessaires. Les pressions exercées sur l’environnement par l’exploitation des ressources naturelles devraient être allégées par une augmentation de la part du gaz et des énergies renouvelables dans le bouquet énergétique, par une définition adéquate des droits de propriété et des réglementations relatives aux terrains boisés et par la mise en place d’un prix implicite du carbone positif. Il conviendrait de consacrer des ressources plus importantes à la lutte contre les exploitations minières et la déforestation illégales.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error