1887

2007 Études économiques de l'OCDE : Inde 2007

image of Études économiques de l'OCDE : Inde 2007

Cette première étude de l’OCDE consacrée à l’économie indienne commence par une présentation générale des évolutions intervenues ces 20 dernières années, montrant ainsi comment l’Inde est devenue la troisième puissance économique au monde. Sont ensuite examinés plusieurs domaines spécifiques de l’action publique : disparité de la croissance entre les États, politique de la concurrence et réforme des marchés indiens de produits et de services, et amélioration de la performance des marchés du travail, du système financier, des finances publiques, des infrastructures et du système éducatif. Plusieurs recommandations sont formulées pour chacun de ces domaines. Cet ouvrage contient des StatLinks, c’est-à-dire des adresses Internet (URL) permettant d’accéder, pour les tableaux et graphiques présentés, aux tableaux Excel® et aux données correspondants.

French English

.

Évaluation et recommandations

Au cours des deux décennies écoulées, l’Inde a abandonné son ancien modèle dirigiste pour devenir une économie de marché. Ce processus s’est amorcé au milieu des années 80 et a pris une ampleur considérable au début des années 90. Les taux des impôts directs ont été sensiblement réduits, le système généralisé d’autorisations publiques régissant l’activité industrielle a été quasiment éliminé et les restrictions à l’encontre des investissements des grandes entreprises ont été assouplies. En outre, les autorités ont réformé les marchés de capitaux, assaini les banques, abaissé les obstacles à l’entrée, réformé les marchés d’actions et mis en place de nouveaux organismes de tutelle. Le processus de réforme s’est poursuivi dans la présente décennie avec une ouverture accrue de l’économie à la concurrence. Le nombre d’activités réservées aux très petites entreprises a été considérablement réduit et l’entrée de fournisseurs étrangers a été favorisée par la réduction progressive des droits de douane, qui sont tombés à 10 % en moyenne en 2007. Le régime des investissements directs étrangers a été nettement assoupli, en particulier dans le secteur manufacturier. Enfin, et surtout, la discipline budgétaire a été améliorée avec l’adoption de lois de responsabilité budgétaire dans l’administration centrale et dans les 28 États fédérés, à l’exception de trois d’entre eux.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error