1887

2012 Études économiques de l'OCDE : Hongrie 2012

image of Études économiques de l'OCDE : Hongrie 2012

Études économiques de l'OCDE : Hongrie 2012 examine les développements, la politique et les perspectives économiques de ce pays. Ce rapport formule une série de recommandations des politiques à mener et comporte un chapitre spécial sur le marché du travail.

French English

.

Assurer la viabilité de la dette publique dans un contexte de grande incertitude économique

Malgré une grave récession en 2009 et une faible croissance au cours des années suivantes, la situation budgétaire de la Hongrie est meilleure que celle de beaucoup de pays de l’OCDE. Néanmoins, le solde sous-jacent a commencé à se dégrader en 2010 et 2011. Conscient du problème, le gouvernement a lancé au printemps 2011 un dispositif ambitieux de redressement budgétaire, appelé plan Széll Kálmán, qui est centré à bon escient sur la réduction des dépenses publiques. La conjonction de ce plan et de mesures substantielles d’augmentation des recettes prises ensuite devrait permettre de retrouver la voie de l’ajustement budgétaire en 2012 et 2013. Toutefois, il reste difficile d’assurer la viabilité de la dette publique hongroise face à la persistance de la crise de la dette souveraine dans de nombreuses économies européennes, car les variations de l’opinion des marchés pourraient porter le coût de son service à un niveau intenable. Dans ces conditions, il est nécessaire d’employer plusieurs leviers pour renforcer la crédibilité du redressement budgétaire. Il convient d’abord de réévaluer la stratégie de gestion de la dette en tirant les leçons de la crise actuelle : la part des emprunts de l’État libellée en devises étrangères devra probablement être fortement réduite. Ensuite, il faut faire porter davantage l’effort d’assainissement sur les charges et s’abstenir d’augmenterles impôts qui introduisent des distorsions. Enfin, le cadre budgétaire doit être amélioré en rendant les règles moins procycliques, mais aussi en donnant plus de poids et de soutien politique au Conseil budgétaire grâce à un renforcement de ses moyens d’analyse et à l’élargissement de sa mission ; il faudra aussi supprimer son pouvoir de veto sur le budget.

French English

Graphs

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error