1887

2002 Études économiques de l'OCDE : Grèce 2002

image of Études économiques de l'OCDE : Grèce 2002

L’édition 2002 de l'Étude économique consacrée à la Grèce examine les développements récents, la politique et les perspectives économiques de ce pays. Elle comporte des chapitres consacrés aux dépenses publiques et à la réforme structurelle.

French English

.

Politique budgétaire

La Grèce a grandement progressé dans la maîtrise de ses finances publiques depuis le début des années 90, en corrigeant les déséquilibres budgétaires dans le cadre des programmes de convergence. Le déficit des administrations publiques a diminué de quelque 15 points de pourcentage du PIB au cours de la décennie, tombant à moins de 1 pour cent du PIB en 2000. Cette amélioration a été facilitée par la forte hausse des recettes et, depuis le milieu des années 90, par une baisse des paiements d’intérêts au titre de la dette. En revanche, les dépenses primaires courantes ont continué de s’accroître. Le ratio dette/PIB, même s’il diminue depuis 1996, est actuellement de l’ordre de 100 pour cent du PIB ; il reste donc bien supérieur au plafond de 60 pour cent fixé par le traité de Maastricht, malgré les substantielles recettes procurées par les privatisations. La politique budgétaire, moins restrictive depuis 1998, est devenue neutre en 2001. Corrigé des influences conjoncturelles, le besoin net de financement ne s’est que légèrement contracté entre 1998 et 2001 (d’environ 1 point de pourcentage, contre 12½ points entre 1990 et 1997). Malgré tout , les résultats budgétaires jusqu’en 2000 ont été proches des objectifs initiaux, ou même meilleurs, essentiellement grâce aux bonnes surprises intervenues du côté des recettes.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error