1887

Études économiques de l'OCDE : Fédération de Russie 2011

image of Études économiques de l'OCDE : Fédération de Russie 2011

Les Études économiques de l'OCDE : Féderation de Russie 2011 examine les développements économiques récents, les politiques et les perspectives économiques, améliorer le climat des affaires, politique monetaire, et croissance verte.

French English, Russian

.

Renforcer le cadre budgétaire afin d'accroître la résilience aux chocs externes et de préserver la viabilité des finances publiques

Depuis le début du processus de transition, la Russie a progressivement mis en place des institutions budgétaires modernes et a réformé en profondeur son régime fiscal et son cadre budgétaire. Les résultats budgétaires se sont considérablement améliorés au cours des douze dernières années, grâce à la hausse des prix du pétrole, à une forte croissance de la production et à l’engagement de freiner les dépenses à partir des recettes exceptionnelles, en s’appuyant sur un mécanisme institutionnel destiné à gérer les richesses liées aux ressources naturelles. Le gouvernement russe a remboursé l’essentiel de sa dette et accumulé des actifs dans deux fonds pétroliers, qui ont financé les mesures de relance de grande ampleur engagées pendant la crise mondiale. Toutefois, la politique budgétaire n’a pas suffisamment isolé l’économie des fluctuations des cours du pétrole. L’augmentation des dépenses intervenue pendant la période d’expansion qui a précédé la crise, associée au programme de relance déployé pendant la crise, ont creusé un important déficit hors pétrole, qui rend le pays vulnérable à une forte contraction des prix du pétrole. En outre, l’importance du déficit hors pétrole réduit la possibilité d’épargner les recettes pétrolières et exerce des tensions sur le taux de change réel, ce qui entrave la diversification de l’économie. Un assainissement à moyen terme apparaît donc nécessaire, même si la dette publique est très faible et le budget devrait se rapprocher de l’équilibre cette année, les déficits prévus sur les trois prochaines années étant modestes. Pour atténuer le biais procyclique de la politique budgétaire qui se manifeste dans la conjoncture actuelle de prix élevés du pétrole, et faciliter l’assainissement de la situation budgétaire, l’objectif de déficit hors pétrole inscrit dans le Code budgétaire, suspendu pendant la crise, devrait être rétabli et complété par un plafonnement obligatoire de la croissance annuelle des dépenses. Il faut s’attaquer aux tensions budgétaires à long terme générées par les tendances démographiques avant tout en harmonisant l’âge de départ à la retraite des hommes et des femmes, puis en relevant progressivement l’âge de la retraite proportionnellement aux gains de longévité.

French Russian, English

Graphs

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error