1887

2009 Études économiques de l'OCDE : Fédération de Russie 2009

image of Études économiques de l'OCDE : Fédération de Russie 2009

Édition 2009 de l'étude économique de l'OCDE consacrée périodiquement à l'économie de la Fédération de la Russie. L'ouvrage inclut des chapitres sur les points suivants : la stabilisation et le retour à la croissance, comment mener une politique budgétaire favorable à la croissance à court et à long terme, renforcer la flexibilité du régime de change et l'efficacité de la politique monétaire et améliorer l’efficience et la résilience du secteur bancaire. Le thème spécial analyse comment améliorer la réglementation des marchés de produits et de services. 

French Russian, English

.

Évaluation et recommandations

Entre la crise financière qui a frappé la Russie en août 1998 et la crise mondiale qui a éclaté véritablement en septembre 2008, le pays a connu la meilleure décennie de croissance de son histoire, marquée par un quasi-doublement du PIB réel. Cette forte expansion de la production, doublée d’une vigoureuse appréciation réelle du rouble principalement induite par la flambée des prix de l’énergie et des matières premières, a fait que le PIB nominal mesuré en dollars des États-Unis a presque septuplé durant cette période, performance supérieure à celle de tout autre grand pays. Une série d’autres indicateurs économiques et sociaux ont aussi affiché des avancées spectaculaires ces dix dernières années. La productivité totale des facteurs a vivement augmenté, les salaires réels se sont envolés et les taux de chômage et de pauvreté ont considérablement baissé. Les amples excédents de la balance des opérations courantes, s’ajoutant au basculement de la balance des capitaux privés (les fortes sorties nettes ayant fait place à des entrées nettes encore plus massives), ont porté les réserves internationales à près de 600 milliards USD, montant dépassé uniquement par la Chine et le Japon. La transformation des finances publiques a été particulièrement spectaculaire. Après avoir fait défaut sur une partie de sa dette en 1998, l’administration fédérale a affiché une série d’excédents et a presque résorbé la dette publique tout en accumulant des avoirs extérieurs jusqu’à hauteur de 13 % du PIB fin 2008. Sur le front de l’inflation, la situation était plus nuancée, mais durant la plus grande partie de la décennie écoulée l’inflation s’est maintenue sur une trajectoire de baisse, revenant de 85 % fin 1998 à des taux inférieurs à 10 % à la mi-2007. À ce moment-là, la flambée des prix internationaux des produits alimentaires et de l’énergie s’est conjuguée avec une croissance très rapide de la masse monétaire en Russie pour entraîner l’inflation jusqu’à 15 %, puis une décrue s’est amorcée fin 2008 lorsque les prix de l’énergie et des produits de base se sont effondrés et que l’expansion monétaire s’est brusquement interrompue.

French Russian, English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error