1887

2007 Études économiques de l'OCDE : États-Unis 2007

image of Études économiques de l'OCDE : États-Unis 2007

Cette édition de l’étude périodique de l’OCDE consacrée aux États-Unis analyse les tendances économiques récentes et examine les défis auxquels le pays fait face, à savoir, les contraintes qui pèsent sur l’emploi et freinent la croissance, la viabilité budgétaire, l’endettement des ménages, l’amélioration de l’enseignement primaire et secondaire et le financement de l’enseignement supérieur. Un lien dynamique (StatLink) dirige le lecteur, pour chaque tableau, vers une page web où les données correspondantes sont disponibles en format Excel®.

« Une organisation internationale a-t-elle jamais été si percutante en si peux de mots ? Si c’est le cas, je ne n’en étais pas au courant. »  -Greg Mankiw

French English

.

Améliorer l'enseignement primaire et secondaire

Le niveau d’instruction moyen des élèves aux États-Unis est faible par rapport à ce qu’il est dans d’autres pays. Les résultats moyens au test du PISA, par exemple, sont inférieurs à la moyenne OCDE en dépit des ressources considérables consacrées au système scolaire. Une explication partielle est que la plupart des États ne se montrent pas assez ambitieux, qu’il s’agisse du niveau d’acquis exigé, des programmes d’enseignement ou des examens. En 2001, le Congrès a voté la loi No Child Left Behind (NCLB) afin de relever le niveau des acquis, en particulier parmi certains groupes de population dont les performances sont mauvaises. Cette loi exige des États qu’ils définissent clairement les connaissances que les élèves doivent posséder, qu’ils évaluent les performances à intervalles réguliers et qu’ils fixent les objectifs de la progression annuelle adéquate ; elle exige par ailleurs des établissements scolaires dont les élèves n’atteignent pas ces objectifs, qu’ils s’améliorent ou ferment, et parallèlement elle donne aux parents dont les enfants fréquentent ces établissements une plus grande latitude pour les scolariser ailleurs. Cette loi est, semble-t-il, bien conçue et traite raisonnablement des problèmes essentiels. D’après les premiers constats, elle a permis d’améliorer les performances des établissements scolaires et d’atténuer les écarts de résultats. Cette législation devrait donc être reconduite. De plus, ses dispositions concernant le niveau d’exigence, l’évaluation et l’obligation de rendre compte devraient être appliquées au deuxième cycle de l’enseignement secondaire. Cela dit, des améliorations pourraient être apportées dans un certain nombre de domaines. S’il est vrai que le gouvernement fédéral ne peut fixer de normes en la matière, il pourrait renforcer les mesures incitatives pour qu’un plus grand nombre d’États se fixent des niveaux d’exigence plus ambitieux. De même, il pourrait aider les États et les districts scolaires à améliorer l’évaluation des acquis des élèves et des progrès accomplis.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error