1887

2010 Études économiques de l'OCDE : Chine 2010

image of Études économiques de l'OCDE : Chine 2010

Selon l'édition 2010 de l'examen périodique de l’OCDE consacré à l’économie de la Chine, le pays a continué de connaître une croissance spectaculaire au cours des dernières années relevant ainsi considérablement le niveau de vie. Le ralentissement lié à la crise financière et économique mondiale a été jugulé par une relance monétaire et budgétaire, ce qui a donné un coup de pousse à la demande intérieure. L’étude inclut des chapitres sur les récents accomplissements et perspectives économiques, la politique monétaire, les réformes financières, la réglementation des marchés des produits et la concurrence, les inégalités, le marché du travail, la sécurité des personnes âgées et le système de santé.

French English

.

Le point sur les progrès des réformes financières

Les réformes destinées à moderniser et à renforcer le secteur financier se sont poursuivies ces dernières années. L’assainissement des bilans a beaucoup avancé et on a assisté à une amélioration très marquée des systèmes de gouvernance et de gestion des risques dans les banques commerciales. Ces changements ont abouti à une consolidation des banques chinoises, qui ont jusqu’à présent bien résisté au ralentissement mondial. La réforme des marchés de capitaux a privilégié la suppression progressive des restrictions concernant les actions non négociables et la modernisation des organismes des marchés de valeurs mobilières. On a aussi pris des mesures pour faciliter l’accès au crédit des secteurs mal desservis, notamment les PME et le milieu rural. Malgré l’ouverture progressive du secteur financier aux investisseurs internationaux et l’autorisation donnée aux investisseurs nationaux d’opérer à l’étranger, la libéralisation a été lente et la participation étrangère reste très réduite dans la plupart des compartiments du marché. L’État demeure le principal propriétaire des institutions financières, ce qui amène à se demander si le système financier a la capacité de servir le secteur privé et dans quelle mesure les décisions de prêt des banques sont guidées par des considérations purement commerciales. Bien que le marché obligataire continue de se développer, l’émission de titres de sociétés est encore relativement limitée et devra s’accroître pour réduire le recours actuellement excessif au système bancaire.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error