1887

Études économiques de l'OCDE : Chili 2005

image of Études économiques de l'OCDE : Chili 2005

L'édition 2005 de l'Étude économique consacrée au Chili porte sur les principaux enjeux de la politique économique, à savoir favoriser l'innovation, continuer à réformer la réglementation de manière à renforcer la concurrence, et mieux utiliser les ressources en main-d'œuvre.

French Spanish, English

.

Évaluation et recommandations

L’économie chilienne se redresse vigoureusement depuis la fin du ralentissement de 1998-2003. La conjoncture extérieure y contribue, avec une liquidité internationale toujours abondante et des prix des produits de base qui restent d’un bon niveau, notamment en ce qui concerne le cuivre. La reprise de l’investissement privé a été très marquée, portant le ratio investissement-PIB à 25 % en 2004, niveau largement supérieur au niveau moyen qui prévalait au Chili à l’époque de l’« âge d’or », caractérisé par une rapide expansion du PIB (1985-97). Le chômage déclaré commence seulement de reculer, malgré la disparition de l’écart de production, du fait principalement d’une progression plus rapide du taux d’activité, en particulier pour les femmes, que la création d’emplois jusqu’à une période récente. Les autorités ont pour tâche essentielle de veiller à ce que la reprise, et plus particulièrement le dynamisme de l’investissement privé, perdure et se traduise par une hausse durable du potentiel de croissance de l’économie dans les années à venir. Cela est possible si l’on stimule l’activité d’innovation, si l’on continue de promouvoir une réglementation proconcurrentielle, en particulier dans les industries de réseau, et si l’on rehausse le taux d’activité et la productivité. De cette façon, l’écart de revenu entre le Chili et la zone de l’OCDE se comblera sans doute plus vite. Le revenu par habitant du Chili (à parité de pouvoir d’achat) représente actuellement moins de 40 % de la moyenne OCDE et moins de 30 % de celui des États-Unis, ce que laisse encore une ample marge de rattrapage en termes de niveau de vie relatif. Les gains à long terme les plus importants proviendront probablement du renforcement de l’accumulation de capital humain, plan sur lequel le Chili accuse le plus grand retard.

French

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error