1887

2013 Études économiques de l'OCDE : Brésil 2013

image of Études économiques de l'OCDE : Brésil 2013

Études économiques de l'OCDE : Brésil 2013 examine les développements récents, la politique et les perspectives économiques de ce pays. Ce rapport comporte des chapitres consacrés à la productivité et à la compétitivité des entreprises brésiliennes, à la répartition des revenus et à la nouvelle classe moyenne.

French English

.

Partager la richesse nationale : répartition des revenus, politiques sociales et nouvelle classe moyenne

Le Brésil a accompli des progrès remarquables en matière de réduction de la pauvreté et des inégalités. Cela tient au dynamisme de la croissance mais aussi à l’efficacité des politiques sociales. En dehors de la croissance, ce sont les services publics et les transferts monétaires qui ont été les facteurs les plus importants, notamment les seconds dans le cadre du programme « Bolsa Familia », qui a été couronné de succès. S’agissant des services publics, l’amélioration de l’accès à l’éducation a joué un rôle majeur, en permettant à davantage de Brésiliens d’obtenir des emplois mieux payés. Néanmoins, les problèmes de pénurie d’infrastructures scolaires limitent le nombre d’heures d’enseignement dont bénéficient les élèves. Il faut abaisser les taux élevés d’abandon des études par le biais d’interventions précoces consistant par exemple à développer l’éducation préscolaire, ainsi qu’en réduisant les taux de redoublement et en apportant un soutien plus individualisé aux élèves en difficulté. On pourrait également rehausser la qualité de l’enseignement en développant la formation en cours d’emploi des enseignants et en renforçant les mesures d’incitation qui récompensent leurs bons résultats. Le bilan desservices publics est mitigé dans les domaines de la santé et des transports. Les services de santé sont largement accessibles mais ils pâtissent d’un financement insuffisant, et le nombre de places offertes pour la formation du personnel médical doit être accru. Le système public de transports urbains souffre d’un manque d’investissements, alors qu’il est urgent de consacrer des ressources à la modernisation des capacités. S’agissant des transferts monétaires, la réussite de « Bolsa Familia » et des nouveaux dispositifs mis en place dans le cadre du programme « Brasil sem Miseria » est remarquable, mais les prestations de retraite représentent toujours une proportion excessive des transferts sociaux. En accordant une plus grande importance au programme « Brasil sem Miseria » en général et à « Bolsa Familia » en particulier, tout en limitant la croissance réelle des dépenses de retraite à l’avenir, les autorités renforceraient l’efficacité des dépenses sociales au service de la réduction de la pauvreté et des inégalités.

French English

Graphs

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error