1887

2009 Études économiques de l'OCDE : Brésil 2009

image of Études économiques de l'OCDE : Brésil 2009

Étude économique de l'OCDE consacré périodiquement au Brésil. L'édition 2009 aborde les thèmes suivants : l’après-crise, les fruits de la consolidation macroéconomique, la réforme des impôts indirects et des prélèvements obligatoires, et enfin, le meilleur fonctionnement de l’administration.

French English

.

Au-delà de la crise financière et économique mondiale, garantir une croissance soutenue

Les fondamentaux économiques du Brésil se sont considérablement améliorés ces dernières années, suite à l’abandon, en 1999, du régime de taux de change administré et à l’adoption d’une politique économique associant ciblage de l’inflation, politique budgétaire fondée sur des règles et régime de change flottant. L’économie brésilienne résiste donc plutôt bien aux effets de la crise financière et économique mondiale actuelle et un début de reprise se profile. La politique économique mise en oeuvre pour contrer la crise est appropriée : des mesures ont été prises pour augmenter la liquidité et stimuler le crédit, la politique monétaire est devenue plus accommodante à partir de janvier 2009 et la pression fiscale pesant sur certaines activités et opérations financières a été allégée. Le secteur bancaire est sain et les ménages comme les entreprises sont épargnés par les déséquilibres financiers qui sont au coeur de la crise financière dans d’autres régions du monde. Ces cinq dernières années, la consolidation macroéconomique a surtout eu des effets bénéfiques en termes d’amélioration de la croissance. En outre, les fruits de cette accélération de la croissance ont été relativement bien répartis, ce qui a contribué à réduire l’inégalité des revenus, traditionnellement très importante au Brésil. Toutefois, des progrès restent nécessaires dans plusieurs domaines pour garantir une croissance élevée à long terme, une fois que les effets négatifs de la crise se seront atténués. En particulier, des mesures visant à accroître la productivité du travail et à préserver le dynamisme actuel de l’investissement privé pourraient se révéler très prometteuses en termes d’amélioration du potentiel de croissance.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error