1887

2006 Études économiques de l'OCDE : Brésil 2006

image of Études économiques de l'OCDE : Brésil 2006

Selon cette édition de l'Étude économique consacrée périodiquement par l'OCDE au Brésil, ce pays a réalisé d'indéniables progrès, ainsi que l'illustrent sa stabilité macroéconomique et ses bonnes perspectives de croissance. Les autorités devraient cependant s'employer à consolider l'ajustement macroéconomique, à stimuler l'innovation et à améliorer l'utilisation de la main-d'œuvre. L'Étude contient une série de recommandations dans chacun de ces domaines.

French English

.

Consolider l'ajustement macroéconomique

Le Brésil a remarquablement progressé ces dernières années vers la consolidation de la stabilité macroéconomique, condition indispensable d’une croissance durable. La politique monétaire continue de réagir promptement à l’évolution des perspectives d’inflation, ancrant ainsi les anticipations. La politique budgétaire a été guidée par des considérations relatives à la viabilité de la dette, dégageant des excédents primaires souvent supérieurs aux objectifs de fin d’année. Néanmoins, si le ratio dette publique/PIB a diminué, il demeure élevé, surtout en comparaison de ceux des autres économies de marché émergentes. La principale tâche macroéconomique à laquelle le Brésil doit s’atteler est par conséquent de réduire encore le niveau excessif de la dette publique tout en améliorant la qualité de l’ajustement budgétaire qui, jusqu’à présent, a résulté d’augmentations de recettes et non de compressions des engagements de dépenses. Pour ce faire, des mesures devront être prises afin d’enrayer la hausse des dépenses courantes, surtout au titre des pensions, de façon à pouvoir ensuite éliminer les distorsions et alléger la charge fiscale à moyen et long terme, une fois que le ratio dette/PIB aura été réduit de manière durable. Le contexte macroéconomique favorable, caractérisé par un recul de l’inflation et une amélioration des perspectives de croissance, paraît propice à une réforme visant à supprimer progressivement le crédit administré et à abaisser les niveaux de réserves obligatoires.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error