1887

Mettre les finances publiques sur la voie de la viabilité

On prévoit un renforcement de la croissance à partir du milieu de 2011, mais il ne suffira pas à rétablir la viabilité des finances publiques. La stratégie suivie par la Belgique, qui consistait à préfinancer le coût du vieillissement en dégageant des excédents budgétaires permettant de diminuer la dette publique, a été compromise par la crise mondiale. En revenir à cette stratégie est une priorité, d’autant plus que la prime de risque sur les taux d’intérêt de la dette belge a augmenté. Cela exigera de faire des économies, d’améliorer l’efficience des politiques publiques, de contenir la hausse des charges liée au vieillissement de la population et de rendre le système fiscal plus favorable à la croissance. Les expériences passées, par exemple celle des années 1990, ont démontré la possibilité d’effectuer un assainissement en profondeur, mais la tâche semble cette fois plus difficile; en effet, la croissance potentielle sera très modérée et les taux d’intérêt vont probablement augmenter. Dans ces conditions, pour qu’un plan de redressement budgétaire soit crédible, tous les gouvernements doivent y participer. On peut lui donner plus d’efficacité en améliorant le cadre d’action, notamment par l’instauration de budgets pluriannuels et la fixation de règles de dépenses annuelles conformes aux objectifs à long terme ainsi qu’en faisant jouer un rôle accru à une entité indépendante chargée de surveiller la politique budgétaire.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error