1887

2003 Études économiques de l'OCDE : Belgique 2003

image of Études économiques de l'OCDE : Belgique 2003

L’édition 2003 de l'Étude économique consacrée à la Belgique examine les développements récents, la politique et les perspectives économiques de ce pays. Elle comporte un chapitre consacré à la réforme fiscale.

French English

.

Évaluation et recommandations

La mise en œuvre des réformes structurelles (réforme fiscale et réformes du marché du travail et des marchés de produits) afin d’augmenter la croissance potentielle reste la principale priorité des autorités en Belgique. Ces réformes doivent s’inscrire dans le contexte d’une réduction de l’importante dette publique. La réduction de la dette est nécessaire pour respecter le traité de Maastricht, aux termes duquel la dette publique brute doit être ramenée à moins de 60 pour cent du PIB, mais surtout pour pouvoir faire face aux coûts budgétaires futurs liés au vieillissement de la population. Elle est également nécessaire pour permettre un net allégement de la pression fiscale, l'une des plus élevées de la zone de l'OCDE. L'imposition des revenus du travail est particulièrement lourde, ce qui a des conséquences négatives sur l'emploi des personnes peu qualifiées. La situation des travailleurs âgés sur le marché du travail est également préoccupante, la Belgique étant l'un des pays de l'OCDE où le taux d'emploi des personnes âgées de 55 à 64 ans est le plus faible. La stratégie adoptée par le gouvernement pour relever ces défis consiste à garder à la politique budgétaire une orientation propre à faire reculer la dette publique, à alléger les impôts, notamment sur la main-d'œuvre peu qualifiée, en fonction des marges budgétaires disponibles, et à réduire les incitations à un retrait prématuré de la population active. Force est de reconnaître que le gouvernement a continué de progresser sur tous ces fronts en dépit du fléchissement de l’activité économique internationale et de la complexité du cadre institutionnel. Les défis économiques auxquels la Belgique est confrontée seront d'autant plus faciles à relever que les réformes de la fiscalité et des prestations renforceront les mécanismes du marché, et que les réformes des marchés des produits et du travail stimuleront le dynamisme économique.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error