1887

Études économiques de l'OCDE : Australie 2014

image of Études économiques de l'OCDE : Australie 2014

L'Étude économique de l'OCDE pour l'Australie 2014 examine les récents développements économiques, politiques, et les perspectives et jette un regard plus détaillé sur l'amélioration des taxes et des transferts ; les relations fédérales-État (TBC).

French English

.

Relations entre la Fédération et les États

Les relations budgétaires entre niveaux d’administration en Australie ont progressivement fait place à une plus grande centralisation. Les administrations des États reçoivent des dotations importantes des autorités fédérales, leurs recettes propres ne finançant qu’une partie de leurs dépenses. La recherche d’un juste équilibre entre le contrôle fédéral et l’autonomie des États dans la prestation et le financement des services publics n’a pas été sans difficulté. Au fil du temps, différents compromis ont quelque peu brouillé les responsabilités dans différents domaines fonctionnels ou réduit les incitations à augmenter les recettes infranationales, ce qui risque de compromettre l’efficacité du secteur public et la qualité des services. Un meilleur équilibre, où le pouvoir central pèse moins lourdement sur les activités des États et où ces derniers jouissent d’une plus grande autonomie financière tout en étant davantage responsables est susceptible de produire de meilleurs résultats. Les domaines de responsabilités communes à la Fédération et aux États continuent de peser sur l’efficacité de la prestation des services de santé en particulier. Il importe de définir plus clairement les rôles de chaque niveau d’administration dans ces domaines et, dans certains cas, d’envisager une nouvelle répartition des responsabilités. On pourrait envisager aussi de réduire davantage la conditionnalité desdotations fédérales, ce qui réduirait les lourdeurs administratives, augmenterait la transparence et procurerait aux États une plus grande flexibilité dans l’allocation des fonds. Un accroissement de la capacité des États de collecter des recettes via un élargissement des assiettes fiscales existantes produirait des gains d’efficacité. Il serait opportun d’étudier la possibilité d’instituer un impôt sur le revenu à l’échelon des États. L’examen du régime fédéral auquel procède le gouvernement, centré sur les responsabilités aussi bien en matière de dépenses qu’en matière d’impôts, est bienvenu, tout comme la démarche « pangouvernementale » utilisée à cette fin.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error