1887

2006 Études économiques de l'OCDE : Australie 2006

image of Études économiques de l'OCDE : Australie 2006

Dans l’édition 2006 de son étude de l’économie de l’Australie, l’OCDE constate que les réformes ont permis d’améliorer les performances de l’économie et sa résilience, mais qu’il reste encore des difficultés à surmonter, notamment réduire l’écart de productivité et augmenter le taux d’activité. Différents chapitres traitent des relations fiscales entre les différents niveaux d’administration, de la poursuite de la réforme des services d’infrastructure, de l’assouplissement des conditions d’emploi et de l’amélioration des incitations au travail, en particulier pour les travailleurs âgés et les femmes chargées de famille.

French English

.

Renforcer les incitations au travail

Augmenter le taux d’activité est une condition essentielle pour le maintien d’une croissance vigoureuse, notamment face au vieillissement de la population. Les principales catégories concernées à cet égard sont les mères de famille et les parents isolés, les bénéficiaires de prestations d’invalidité et les travailleurs âgés de plus de 55 ans. Si les décisions d’emploi reflètent des choix personnels, elles sont néanmoins influencées par les mesures que prennent les gouvernements. Or, malgré des améliorations dans la résorption des « trappes à inactivité », l’Australie est l’un des pays du monde où les parents isolés et les familles à revenu unique sont le plus menacés par ce qu’il est convenu d’appeler le « piège des bas salaires ». Remédier à ce problème, en revoyant les critères de revenu applicables aux prestations et aux allocations parentales, en abaissant le taux minimum d’imposition des revenus ou en relevant le seuil de versement de l’impôt, devrait être l’une des priorités. En ce qui concerne les femmes, l’accès à des services de garde d’enfants d’un coût abordable joue aussi un rôle important, et les efforts déployés pour une amélioration dans ce sens doivent donc se poursuivre. Encourager les travailleurs âgés à prolonger leur vie active suppose l’élimination des incitations à la retraite anticipée. Enfin, l’application à tous les titulaires d’une pension d’invalidité, sans exception, des nouvelles obligations annoncées récemment en matière d’admissibilité et d’activité, serait également une mesure bénéfique.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error