1887

Études économiques de l'OCDE : Afrique du Sud 2013

image of Études économiques de l'OCDE : Afrique du Sud 2013

Études économiques de l'OCDE : Afrique du Sud 2013 examine les développements récents, la politique et les perspectives économiques de ce pays. Ce rapport comporte des chapitres consacrés à l'amélioration de la qualité de l'éducation et à la croissance verte.

 

French English

.

Croissance économique en Afrique du Sud : trouver la bonne nuance de vert

De plus en plus active dans le domaine des politiques de croissance verte, l’Afrique du Sud est dotée d’un cadre d’action généralement rationnel dans le domaine de l’environnement, mais elle doit améliorer la mise en œuvre des politiques pour faire face aux principaux problèmes d’environnement. Des politiques efficaces en faveur de la croissance verte devraient aller de pair avec d’autres politiques structurelles et macroéconomiques permettant de rendre la rapide croissance économique compatible avec la viabilité écologique. Entre autres impératifs, il est essentiel que les mesures adoptées améliorent la tarification des émissions de gaz à effet de serre et de l’eau, deux domaines fondamentaux. L’économie sud-africaine affiche une très forte intensité de carbone, ce qui tient notamment aux subventions implicites dont bénéficient le charbon et l’électricité, mais il n’existe pas, pour l’instant, de prix du carbone internalisant les externalités environnementales à l’échelle de l’économie tout entière. De façon plus générale, tous les instruments nécessaires pour permettre aux pouvoirs publics de tenir leurs engagements de réduction des émissions ne sont pas encore en place, et la mise en œuvre des instruments définis avance lentement. Le suivi des progrès et la vérification de la cohérence entre les différentes initiatives devraient être améliorés. L’Afrique du Sud est aujourd’hui déjà un pays qui manque d’eau, et le stress hydrique va s’aggraver sous l’effet de l’accroissement démographique et du changement climatique. Le cadre d’action existant est dans l’ensemble en phase avec les meilleures pratiques internationales, mais la mise en œuvre est à la traîne. De manière générale, il est nécessaire de relever les tarifs de l’eau pour améliorer la couverture des coûts et faire payer la rareté, et il conviendrait d’accélérer l’attribution d’autorisations, de renforcer la gestion municipale et de lutter contre l’utilisation illégale de l’eau.

French English

Graphs

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error