1887

Comment va la vie ? 2020

Mesurer le bien-être

image of Comment va la vie ? 2020

Comment va la vie ? indique si les conditions d'existence s'améliorent pour les habitants de 37 pays de l'OCDE et de 4 pays partenaires. Cette cinquième édition présente les derniers enseignements tirés d'un ensemble actualisé de plus de 80 indicateurs, couvrant le bien‑être actuel, les inégalités et les ressources nécessaires au bien‑être futur. Depuis 2010, le bien‑être des individus s'est renforcé à de nombreux égards, mais les progrès accomplis ont été lents ou la situation s'est dégradée dans d'autres dimensions, notamment concernant les liens entre individus et leurs relations avec les pouvoirs publics. D'amples écarts perdurent en fonction du sexe, de l'âge et du niveau d'éducation dans la plupart des dimensions du bien‑être. Globalement, les pays de l'OCDE où le niveau moyen de bien‑être est le plus élevé se caractérisent aussi par une plus grande égalité entre groupes de population et un nombre plus limité de personnes en situation de privation. Nombre de pays de l'OCDE où les niveaux de bien‑être étaient les moins élevés en 2010 figurent parmi ceux où ils ont le plus progressé depuis lors. Néanmoins, les améliorations du bien‑être actuel ne sont pas toujours allées de pair avec des progrès concernant les ressources nécessaires à la préservation du bien‑être dans le temps, des signes alarmants se faisant jour pour le capital naturel, humain, économique et social. Au‑delà d'une analyse globale de l'évolution du bien‑être depuis 2010, ce rapport offre une analyse approfondie des 15 dimensions de l'Initiative du Vivre mieux de l'OCDE, notamment de l'état de santé des individus, de leur bien‑être subjectif, de leurs liens sociaux et du capital naturel, entre autres, et présente les résultats de chaque nation dans des profils par pays.

French English

.

Capital social

Le capital social désigne les normes sociales, les valeurs partagées et les dispositions institutionnelles qui favorisent la coopération entre les groupes de population. Dans les pays de l’OCDE, une personne sur six environ participe à des activités de bénévolat au moins une fois par mois auprès d’une organisation officielle (organisme de bienfaisance par exemple). Lorsque les citoyens sont invités à évaluer leur niveau de confiance sur une échelle de 0 (aucune confiance) à 10 (confiance totale), le score moyen est de 6.1 pour ce qui concerne la confiance envers autrui, et de 6.3 pour la confiance envers la police. Moins de la moitié de la population des pays de l’OCDE (43 %) fait confiance à l’administration nationale. Les pouvoirs publics obtiennent un score de 2.2 (sur 4) pour la concertation officielle avec les citoyens à l’occasion de l’élaboration des lois. En ce qui concerne la perception de la corruption des administrations publiques, sur une échelle de 0 (niveau élevé de corruption) à 100 (niveau élevé d’intégrité), la moyenne des pays de l’OCDE s’établit à 67. La parité hommes-femmes en politique n’est pas encore atteinte : les femmes n’occupent que 28 % des sièges de députés. Par rapport à 2010, le capital social se trouve en moyenne en légère progression ou au même niveau dans les pays de l’OCDE.

French English

Graphs

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error