1887

Comment va la vie ? 2017

Mesurer le bien-être

image of Comment va la vie ? 2017

Cette quatrième édition examine les différentes facettes des inégalités, démontrant que les lacunes dans les réalisations et opportunités des personnes ont un impact direct sur les différentes dimensions du bien-être. Elle révèle des disparités dans tous les pays de l’OCDE et décompose les résultats en fonction de l’âge, du sexe et du niveau d’études. Elle met également en évidence les nombreux freins au bien-être auxquels sont confrontés les immigrés lorsqu’ils essaient de s’adapter dans leur nouveau pays. Le rapport examine aussi le point de vue des citoyens sur les institutions, dévoilant les écarts entre les pouvoirs publics et les gens qu’ils servent. Enfin, à travers 41 fiches, il dresse un bilan pays par pays, identifiant les forces, défis et changements du bien-être au fil du temps.

Comment va la vie ? fait partie de l’Initiative du vivre mieux de l’OCDE, qui présente une série d’études et d’analyses sur le bien-être et sa mesure et comprend le site web interactif de l’Index du vivre mieux.

French Korean, English

.

Bien-être des immigrés : partir pour une vie meilleure ?

Il est crucial de mieux connaître les conditions de vie des immigrés afin d’assurer leur bien-être et leur intégration au sein du pays d’accueil. Le présent chapitre s’attache à définir et à mesurer le bien-être des immigrés en s’appuyant sur de précédents travaux réalisés par l’OCDE. En moyenne, les populations immigrées sont plus pauvres que les personnes nées dans le pays hôte, ont des revenus et un patrimoine moins élevés et sont exposées à un environnement et à des conditions de logement plus détériorés. Les immigrés peinent aussi davantage à accéder à un travail décent : ils sont plus nombreux à être surqualifiés par rapport à l’emploi qu’ils occupent, ils représentent une plus forte proportion des travailleurs pauvres et ont plus souvent des horaires atypiques de travail. Dans les pays de l’OCDE, les immigrés ont en général un moindre niveau de satisfaction à l’égard de la vie, bien que ce dernier demeure supérieur à celui des populations résidant dans le pays d’origine. Le chapitre présente également des données sur la santé, les liens sociaux, la confiance envers l’État et l’attitude à l’égard des immigrés. Pour autant, d’importantes lacunes subsistent, c’est pourquoi il est nécessaire de recueillir des données plus précises, plus régulières et plus détailléessur le bien-être des immigrés.

French English

Graphs

More
This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error