1887

Vers une coopération pour le développement plus efficace

Rapport d'étape 2014

image of Vers une coopération pour le développement plus efficace

En 2011, la communauté internationale du développement s’est engagée à renforcer l’efficacité de la coopération pour le développement afin de produire de meilleurs résultats pour les populations pauvres du monde entier. Ce rapport paraît à mi-parcours entre les engagements approuvés en 2011 lors du Forum de haut niveau de Busan en Corée et la date butoir de 2015 des Objectifs du millénaire pour le développement. Il fait le point sur les progrès accomplis et les domaines dans lesquels il reste des défis urgents à relever.

Cet ouvrage offre un premier instantané de l'état des lieux depuis Busan. Il s'appuie sur les dix indicateurs du cadre de suivi du Partenariat mondial. Malgré les perturbations économiques mondiales, l'évolution des paysages politiques et la pression budgétaire intérieure, l’engagement en faveur d’une coopération efficace au service du développement reste ferme. Les efforts de longue date visant à modifier la façon dont la coopération pour le développement est mise en œuvre portent leurs fruits. Néanmoins, il reste encore beaucoup à faire pour traduire les engagements politiques en actions concrètes. Ce rapport souligne les domaines dans lesquels il est nécessaire de déployer des efforts ciblés afin de poursuivre les progrès et d’atteindre les objectifs fixés pour rendre la coopération au développement plus efficace d'ici 2015.

French Spanish, English

.

Transparence et redevabilité vers des résultats pour le développement

L'accord de Partenariat de Busan accorde une place centrale à la transparence, à la redevabilité mutuelle entre partenaires et à la redevabilité vis-à-vis des bénéficiaires de la coopération et vis-à-vis de toutes les parties prenantes. Ce chapitre analyse la situation et les défis rencontrés dans la mise en oeuvre des principaux engagements de Busan sur la transparence et la redevabilité. Il pose les questions suivantes : Est-ce que les fournisseurs de coopération pour le développement utilisent le standard commun récemment convenu pour publier leurs informations sur les ressources de coopération pour le développement ? Est-ce qu’ils fournissent ces informations en temps opportun de façon exhaustive, et fournissent-il des données prospectives ? Au niveau national, les fournisseurs de coopération sont-ils suffisamment prévisibles pour permettre aux pays en développement de planifier leurs programmes de développement ? Est-ce que chaque pays en développement a un processus en place pour évaluer les progrès mutuels accomplis vers la réalisation des objectifs de développement, et est-ce que cela inclut les parties prenantes non-étatiques telles que la société civile et le secteur privé ?

French English, Spanish

Graphs

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error