1887

Renforcer le secteur privé dans les pays en développement

L'expérience des pays du Mékong

image of Renforcer le secteur privé dans les pays en développement

Cet ouvrage examine comment les l'administration peuvent mieux exploiter les mieux exploiter les possibilités offertes par la mondialisation et contribuer à l’amélioration de l’emploi pour et faire reculer la pauvreté. Telles sont quelques-unes des questions auxquelles cette étude tente de répondre. Plus précisément, on y analyse la façon dont les entreprises locales peuvent s'insérer dans les chaînes de valeur mondiales, accéder à des marchés éloignés et plus rentables et, grâce aux relations qu’elles entretiennent avec leurs clients, améliorer leurs capacités. Cet ouvrage s’appuie sur des études de cas. Il accorde une place privilégiée à quelques secteurs et examine l’expérience des pouvoirs publics et des entreprises dans la région du Mékong. En partant d’exemples concrets au niveau des entreprises et des secteurs dans des contextes nationaux spécifiques, il souhaite tirer des conclusions sur les meilleurs moyens de soutenir le développement du secteur privé dans les pays en développement.

French English

.

Intégration des marchés, fragmentation de la production

OECD Development Centre

Ce chapitre présente un cadre analytique permettant d’étudier les conséquences de la restructuration mondiale de la production et du commerce pour les producteurs dans les pays en développement. L’un des plus grands changements observés dans les échanges internationaux au cours des deux dernières décennies réside dans l’émergence de chaînes de valeur mondiales et d’une nouvelle forme de partage de la production implicant de nombreux pays, chacun se spécialisant dans une phase de la production. Les processus de production sont de plus en plus interconnectés, avec des producteurs issus de pays en développement qui prennent une part de plus en plus importante dans le commerce, et qui ont des responsabilités croissantes dépassant le simple assemblage, le long des chaînes de valeur. Le progrès technologique et la libéralisation du commerce ont permis aux entreprises de la zone OCDE d’externaliser dans leurs sociétés affiliées à l’étranger ou à des fournisseurs étrangers non seulement l’approvisionnement en matières premières et en facteurs de production intermédiaires mais également, et c’est une tendance croissante, des services. Elles sont ainsi en mesure de renforcer leur spécialisation dans des fonctions et des activités à plus forte valeur ajoutée. En participant aux chaînes de valeur mondiales, les entreprises des pays en développement peuvent s’affranchir des limites dues à des marchés locaux étroits et moins sophistiqués, accéder aux marchés d’exportations dominants et étendre progressivement la gamme de produits et de fonctions qu’elles prennent en charge. La structure des récompenses et les opportunités de faire progresser les compétences en technologie et en gestion dépendent de leurs capacités et de leurs relations avec les entreprises pilotes dans la chaîne mondiale de valeur. La gouvernance de la chaîne diffère selon les secteurs, est dynamique et dépend de facteurs tant endogènes qu’exogènes tels que le progrès technologique et la complexité des normes publiques et privées affectant la production et le commerce.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error