1887

Perspectives mondiales du financement du développement durable 2019

L'heure est venue de relever le défi

image of Perspectives mondiales du financement du développement durable 2019

Afin de faire face aux problèmes mondiaux les plus urgents et atteindre les Objectifs de développement durable, la communauté internationale a promis d’unir les forces d’un nombre sans précédent d’acteurs financiers : entreprises, gouvernements, organisations philanthropiques ou encore particuliers transférant de l’argent vers leur pays d’origine.

Pourtant le déficit en matière de financement du développement durable se creuse : alors que les besoins continuent d’augmenter, les ressources à la disposition des pays en développement restent limitées, voire régressent, comme en atteste la baisse de l’investissement direct étranger observée récemment. Il faut de nouveaux instruments financiers et de nouveaux modes d’interaction pour mobiliser les ressources qui font défaut. Or, malgré des avancées notables, nous ne parvenons pas à encore à cerner avec précision toutes les opportunités et tous les risques auxquels les acteurs de ce nouveau « marché » doivent se mesurer.

Ce rapport tire la sonnette d’alarme. Pour concrétiser les engagements du Programme 2030, et sortir des centaines de millions d’êtres humains de l’extrême pauvreté, la communauté internationale doit non seulement mobiliser de nouvelles ressources, mais également accroître la contribution des financements existants à un développement réellement durable. Première édition d’une nouvelle série, ce rapport propose des options innovantes pour améliorer la mesure des flux de financements, la qualité des politiques publiques et la coordination des acteurs afin de réaliser ces objectifs ambitieux.

French English

.

Synthèse : L’heure est venue de relever le défi

Le financement des objectifs de développement durable (ODD) dans les pays en développement est un défi majeur. Trois ans après que le Programme d'action d'Addis-Abeba (AAAA) en 2015 a appelé tous les acteurs - publics et privés - à mieux coordonner leurs activités et à mobiliser davantage de ressources financières, les perspectives ne sont pas encourageantes : les financements extérieurs – dont continuent de dépendre de nombreux pays en développement – sont en baisse, principalement en raison de la chute des flux privés, et la coordination reste médiocre. Il faut inverser la tendance : financer le développement durable des pays pauvres est un investissement dans le bien-être de toutes les nations. Les pays de l'OCDE doivent relever le défi : une action urgente et forte est nécessaire pour mettre en œuvre l'AAAA avec leurs partenaires et tenir la promesse de l'Agenda 2030, tant chez eux que dans les pays partenaires. Mobiliser davantage de fonds pour les pays en développement ne suffira pas. La qualité de tous les financements – leur «empreinte développement durable » -- doit être améliorée. Ce chapitre de synthèse résume le diagnostic du rapport et ses recommandations de réformes dans trois domaines : (i) une meilleure mesure de la quantité et de la qualité du financement des objectifs de développement durable ; (ii) de meilleures incitations pour orienter les financements déjà disponibles au niveau mondial vers les ODD ; et (iii) une meilleure coordination des acteurs pour faire coïncider l'offre et la demande de financement pour le développement durable dans les pays en développement.

French English

Graphs

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error